Clôture ce dimanche de l'Année de la Miséricorde

religion
Passage de la Porte Sainte de Saint Pierre et Saint Paul à Pointe à Pitre
©EEG
C'est ce week-end que l'évêque de la Guadeloupe referme les deux principales "Portes Saintes" de l'année de la Miséricorde en Guadeloupe. Une année voulue par le Pape François pour inciter les Catholiques du monde entier à "ouvrir leur coeur à l'humilité de la foi". 
Déjà un an que l'évêque de Guadeloupe, entouré des prêtres du diocèse, de plusieurs centaines de jeunes de la Pastorale des Jeunes et de très nombreux fidèles, franchissaient la Porte Sainte de La Co-Cathédrale de Saint Pierre et Saint Paul à Pointe-à-Pître. La veille, il avait procédé à la même démarche à la Cathédrale Notre Dame de Guadeloupe à Basse-Terre. Une troisième Porte Sainte avait ensuite été franchie à l'église de Grand Bourg de Marie-Galante.
Porte Sainte de Cathédrale de Basse Terre
Porte Sainte Cathédrale de Basse-Terre
Des "Portes Saintes" pour inviter les fidèles, durant toute l'année, à un temps de conversion.
L'année se sera traduite en premier lieu, pour beaucoup, par le passage de l'une ou l'autre des Portes Saintes (ou même les trois quelquefois). Un passage qui n'était pas une fin en soi.
Passage de Porte Sainte à Saint Pierre et Saint Paul
©EEG
Les Catholiques étaient aussi invités à se confesser. Le Pape avait insisté pour que les prêtres se fassent encore plus accueillant pour recevoir la confession des fidèles. Enfin, l'année aura été l'occasion de nombreuses conférences à travers tout le diocèse, notamment par le moine Dominicain, le Père Mathieu Malonga, délégué de la Miséricorde en Guadeloupe, venu expliqué toutes les caractéristiques de ce terme religieux qu'est la miséricorde.
P. Matthieu Malonga
Hier soir, la Porte Sainte de la Cathédrale de Basse Terre a été refermée. Cet après-midi, ce sera au tour de celle de Saint Pierre et Saint Paul a être refermée. Cette fois encore, l'évêque sera entouré des jeunes de la Pastorale des Jeunes qui auront vécu durant toute la matinée à l'heure de la Miséricorde. Cette fermeture ce dimanche est d'ailleurs une exception pour la Guadeloupe puisque toutes les "Portes Saintes" des églises de tous les diocèses du monde ont été refermées la semaine dernière, permettant au Pape en refermant aujourd'hui celle de la Basilique du Latran, de clore officiellement cette année de la Miséricorde