publicité

Une coalition pour des revendications multiples

Des perturbations de l’eau et le fonctionnement de collectivités pourraient être décidé aujourd’hui. Le comité de défense des agriculteurs de Belle-Eau Cadeau et des commerçants de la marina de Basse-Terre sont mobilisés

  • J. Champion
  • Publié le
« La distribution de l’eau potable sur l’ensemble de la Guadeloupe, ainsi que le fonctionnement de certaines collectivités pourraient être perturbés à compter de ce lundi ». La menace est formulée par le Comité de défense des agriculteurs de Belle-Eau Cadeau à Capesterre-Belle-Eau, en lien avec des commerçants de la Marina de Rivières Sens.
Pour rappel, ces agriculteurs ont l’interdiction totale d’utiliser tout intrant chimique. Ils sont situés sur les périmètres de protection des captages d’eau.
Le SIAEAG, propriétaire des captages, doit les dédommager financièrement, mais à ce jour, le solde de ces indemnités n’aurait toujours pas été versé. Les planteurs concernés réclament surtout d’autres terres, pour poursuivre leurs activités.
Lundi dernier, le collectif avait bloqué le siège de la communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbes dans le chef lieu, débitrice envers le Syndicat des eaux.
Après l’échec de la réunion de mercredi, une autre rencontre devrait se tenir cette semaine.

Jean-Yves Emmanuel, porte-parole du Comité de défense des agriculteurs de Belle-Eau Cadeau

Il faut dire que certains ont quasiment cessé toute production agricole.

Jean-Yves Emmanuel, porte-parole du Comité de défense des agriculteurs de Belle-Eau Cadeau,





 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play