publicité

La colère d'une mère pour défendre le droit à une scolarisation normale pour son enfant trisomique

Pour Carole Cécilia-Casimir, trop c'est trop ! Malgré l'engagement du gouvernement, la prise en charge du handicap par l'Education Natinale reste un vrai problème pour les parents. Une démarche qui relève encore du parcours du combattant.

  • Ch. Horn et C. Borda
  • Publié le
Carole est la maman du petit Célyan, âgé de 8 ans, et porteur d’un handicap-la  trisomie 21. Chaque année, elle doit se battre et effectuer un véritable parcours du combattant pour scolariser dans de bonne condition son fils. Cette année, certes, Célyan, a fait sa rentrée en classe spécialisée mais il n’a plus d’assistant de vie scolaire individuelle.
La maman de Célyan dit ne pas avoir été informée du départ de l’accompagnant. Cette nouvelle déconvenue l'a plongée dans une grande colère, parce qu'elle en a assez de faire chaque année, la démonstration que son enfant a droit à l'éducation. 

Chantal Horn Guadeloupe La 1ère

Pour sa part, le recteur d'académie a affirmé ne pas être courant du dossier. Mais il s'est immédiatement engagé à ce que l’administration se penche sur cette affaire.  Moustapha Fourar rappelle que la prise en charge du handicap est l‘une des principales priorités de l’Education Nationale cette année.

Motafa Fourar, Recteur d'Académie


 Et  le problème serait en effet réglé, selon le rectorat, grâce à la mobilisation de la mamam de Ceylan. Une auxiliaire scolaire sera  en poste à compter du jeudi 5 septembre. Ainsi qu’une cellule d’accueil mise en place jusqu’en octobre, et un numéro vert mis à disposition : le 0800 800.453
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play