Comment parler du coronavirus aux enfants ?

coronavirus
Stress chez l'enfant
©Nadine FADEL
Objectif : éviter que les plus jeunes gardent des séquelles psychologiques de l'actuelle lutte contre le Covid-19. Il revient aux parents, seuls avec les enfants en ces temps de confinement, d'expliquer simplement et clairement, mais sans en faire des tonnes, ni transmettre leurs propres inquiétudes

Le contexte


Depuis plus d'une semaine, nous sommes confinés à domicile, pour enrayer la propagation du Covid-19, qui a gangréné le monde entier. L'enfermement est une première source potentielle d'angoisse. Certaines études démontrent que l’exercice du confinement, imposé par les gouvernements, peut provoquer un stress post-traumatique, qu’il s’agira de traiter, au terme de cette période si particulière.

Par ailleurs, ce virus est sur toutes les lèvres, au sein des foyers, à la télévision, sur les réseaux sociaux, sur tous les tons et de mille façons, du discours humoristique aux prises de paroles politiques et scientifiques, en passant par les fakes news. Là encore, le stress est favorisé.

Les troubles psychiques sont également favorisés par l'ennui ou, à l'inverse, la suractivité ; deux situations existantes actuellement.

Egalement immergés dans ce flot d'informations anxiogènes et dans ce contexte où, pour sauver sa vie, il faut rester entre quatre murs : les ENFANTS.
Déscolarisés et privés de leurs activités habituelles, leur quotidien est complètement chamboulé. 
Comment leur expliquer, sans les impacter ?
 

Le rôle de parent en situation de confinement et de pandémie


Le parent se retrouve seul avec son enfant. Le voilà, plus que jamais, éducateur, enseignant, partenaire de jeux, coach sportif, oreille, épaule, bras, etc.
[Nous optons ici pour le singulier, car n'oublions pas qu'en Guadeloupe près de 60% des enfants vivent dans une famille monoparentale. Cependant, même à deux, cela fait de bien nombreux rôles à jouer, 24 heures sur 24 ; sans compter que les adultes, pour la plupart, continuent de travailler durant le confinement, soit sur leur site habituel, soit en télétravail.]

Parmi les plus lourdes tâches à assumer : le parent doit rassurer les plus jeunes, leur expliquer la situation, sans générer de peur.
Ecoutez les témoignages de deux mamans, qui tentent de préserver leurs enfants :

COVID-19 : préserver les enfants

 

Que dire aux enfants du Covid-19 ? 


Ni dramatiser, ni faire l'autruche !
Tel est le premier conseil des spécialistes, unanimes.
Chaque question mérite une réponse... mais une réponse simple et franche.
Autant que possible, mieux vaut limiter l'exposition des enfants aux programmes dédiés au coronavirus et aux conversations d'adultes. Même s'ils ne réagissent pas, ils emmagasinent et interpretent les informations ainsi reçues, tant bien que mal.
 
  • C'est quoi le Coronavirus ?
Le coronavirus dont on entend beaucoup parler actuellement s'appelle le COVID-19. C'est une nouvelle maladie. Les scientifiques apprennent à la connaître, pour trouver un vaccin qui empêchera qu'on l'attrape, mais aussi un médicament pour soigner ceux qui l'on déjà contractée.
La vérité c'est que, très souvent, les malades ont les symptômes d'un gros rhume : de la toux, de la fièvre, des maux de tête... et, au bout de quelques jours, ils sont guéris.
 
  • Pourquoi je ne peux pas aller au foot ? au parc ? à la gymnastique ? à l'école ?
Si en ce moment nous restons tous bien enfermés à la maison, c'est pour éviter que la maladie se propage. On reste à l'abri, durant quelques semaines. 
Il faut surtout éviter de contaminer les personnes les plus vulnérables, comme les papys et les mamies, qui sont plus fragiles physiquement. Leurs défenses naturelles sont moindres que celles des enfants, plus résistants.
 
  • Pourquoi je dois me laver les mains toute la journée ?
Cela, c'est normal ! C'est une question d'hygiène. On se lave les mains, pour que les microbes ne restent pas sur nous. Et il y en a partout des microbes ! Ils se servent de nous, comme si nous étions des voitures, pour se déplacer. En ne sortant plus et en se lavant les mains régulièrement, on refuse de les véhiculer (s'ils sont là)... alors ils partiront et nous aurons gagné !
Aujourd'hui, on parle de gestes barrières

En cliquant ICI, tu trouveras un jeu sympa, pour te souvenir des 12 étapes d'un lavage de mains parfait.
 
  • Ils disent, à la télé, qu'il y a des morts... Est-ce que je vais mourir ? Et papa ? Et Maman ?
Pas si on respecte bien les règles de confinement et de protection individuelle et collective. De toutes les façons, nous les parents, nous sommes là pour protéger les enfants. Et nous sommes tous en bonne santé.
Nous devons tous bien suivre les consignes, pour remporter la bataille contre le coronavirus. Te sens-tu assez fort(e) pour lutter aussi ?!
 

Détecter le trouble de l'enfant


Les réactions émotionnelles des enfants peuvent prendre plusieurs formes : derrière la colère, la tristesse ou l'irritabilité se cache peut-être un sentiment d'insécurité.
En cette période inédite, il est bon de les laisser exprimer leurs émotions et poser leurs questions, de leur montrer que l'on est véritablement à l'écoute de ce qu'ils ont à dire, de leurs points de vue et de leurs doutes.
 

Une question, une réponse


La question de Maé, 7 ans, a fait l'objet d'un numéro de la nouvelle rubrique de Guadeloupe la 1ère, à visionner ici :Driss, 6 ans, a lui aussi posé une question à un docteur :Pour consulter les autres numéros de cette rubrique "Covid-19 : une question, une réponse", vous pouvez cliquer ici : la playlist Facebook "Covid-19 : 1Q1R".
 A LIRE AUSSI :

"Coronavirus : comment parler de la pandémie de Covid-19 avec un enfant ?"
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live