L'eau au coeur des sujets de la conférence territoriale de l’action publique

politique
Conférence territoriale de l'action publique
La 9 ème conférence territoriale de l'action publique ©A. Robin
Convoquée par la Région, à l’espace régional du Raizet, elle a rassemblé à nouveau tous les niveaux de pouvoirs décisionnels en Guadeloupe. Il s’agit à cette occasion d’aborder les problématiques auxquelles doit faire face la Guadeloupe
Sous la présidence de l’exécutif régional, Ary Chalus. Le Département, les différentes communautés de communes ou d’agglomération (à l’exception de la CASBT) étaient présents, tout comme le préfet. Ils ont donc évoqué le budget de 71 millions d'Euros du plan d'action prioritaires qui devrait mettre fin, ou du moins on l’espère, aux tours d'eau d'ici 2020, dont les avancées de réalisation ont été présentés hier par l'Etat, la Région et le département, mais il a surtout été question, au cours de cette 9e Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP), du  traitement des sargasses, de recyclage des pneus et aussi de l’examen du projet de contrat de convergence qui doit être signé par les collectivités et les EPCI avant la fin de ce premier trimestre 2019.
Un contrat de convergence qui a pour objectifs de résorber les écarts de niveaux de développement en matières économique, sociale, sanitaire, de protection et de valorisation environnementale, ainsi que la différence d’accès aux soins, à l’éducation, à la formation professionnelle, à la culture, aux services publics, aux nouvelles technologies et à l’audiovisuel entre le territoire hexagonal et la Guadeloupe. Il vise également à réduire les écarts de niveaux de vie et de revenus.
La Conférence territoriale
©O. Lancien
La rencontre se tenait aujourd'hui à la Citée des Métiers au Raizet
©guadeloupe
Parmi les dossiers abordés, celui de l’eau. Malgré une certaine friction sur l’évolution de la gouvernance (pour gérer la production et la distribution de l’eau), les élus ont souligné le fait que les travaux avancent, dans le cadre du plan d’urgence déterminé par eux
©guadeloupe
Et l’objectif de ce plan d’urgence est de mettre un terme aux tours d’eau d’ici 2020
Les Outre-mer en continu
Accéder au live