Le confinement vu par les collégiens et les lycéens : « Memwa kazèné pou moun toujou sonjé »

société
"Mémwa kazèné : pou moun toujou sonjé"
Le confinement pendant 8 semaines a mis nos nerfs, nos sentiments, nos vies à rude épreuve. Mais, qu’en restera-t-il ? Début avril, Jessica Oublié a lancé un projet pédagogique avec ses élèves de Seconde à Gerville Réache à Basse-Terre pour qu’ils écrivent librement sur le confinement. 
Raconter la petite histoire de la grande Histoire. De l’avis de tous (historiens, scientifiques, chercheurs, simples citoyens...), nous vivons un moment unique, éprouvant, peut-être même effrayant mais historique pour l’humanité.
Et c'est ce contexte qui est à l'origine du projet pédagogique lancé par Jessica Oublié, auteure de la bande-dessinée "Péyi an nou".
Un projet qui a pris très vite de l’ampleur pour devenir « Memwa kazèné pou moun toujou sonjé ». 18 établissements scolaires y adhèrent et une trentaine de professeurs de toute la Guadeloupe y participent.
Le tout avec la partenariat du Rectorat de Guadeloupe, de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), des Archives Départementales, et du réseau des bibliothèques et médiathèques de Guadeloupe

Peggy Robert Guadeloupe La 1ère Guadeloupe

VOIR : le dossier de présentation du projet Mémwa-kazénè-pou-moun-toujou-sonjé

Dossier de présentation du projet