publicité

Conflit à Milénis : Le Préfet tente la médiation

Après 73 jours de grève, cela fait plus de deux mois qu'une partie des salariés de Milénis réclame le maintien de leurs acquis sociaux. Ce week-end a été agité du côté de l'enseigne des Abymes. Ce lundi après-midi, le préfet Philippe Gustin est allé à leur rencontre à la Dieccte.

© Eric Stimpfling
© Eric Stimpfling
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
Au terme d’un peu plus de deux heures, la rencontre à Jarry entre le Préfet de Région, les médiateurs de la DIECCTE et l’intersyndicale CGTG et UGTG, n'a pas permis de convaincre les parties d'un retour à la table de négociations.
 

Une détente mais pas reprise de négociations en vue

La situation reste très tendue, et le représentant de  l’Etat envisage même une prise de contact avec les hauts responsables de SAFO, dirigeants le groupe Despointes pour tenter une sortie de crise. Car pour le moment, chaque partie estime être dans son bon droit dans l’application de l’accord Bino, et donc chacun campe sur sa position.
En tout cas le représentant de l’Etat intervient dans un conflit privé pour apaiser les esprits et permettre une reprise des négociations au plus vite, mais aucune date n’a été retenue.

A (re) voir le reportage d'Eric Stimpfling : 
MILENIS

Sur le même thème

  • conflit social

    Le mouvement des enseignants suspendu

    A l'issue de leur rencontre ce vendredi 1er février 2019 avec le recteur, les membres de l'intersyndicale des enseignants ont annoncé la suspension de leur mouvement de grève. Ils mettent en avant des avancées significatives

  • conflit social

    Milénis : la grande braderie!

    Gros rush aujourd'hui dans les rayons de l'Hypermarché Carrefour Milénis. La direction a lancé une grosse opération de promotion après 69 jours de grève d'une partie du personnel. Le public a sauté sur l'aubaine, avec des articles, commandés à l'occasion des fêtes de fin d'année, cédés à vil prix.

  • conflit social

    Pour comprendre le contexte et les enjeux de cette arrestation

    Jean-Marie Nomertin, interpellé hier après-midi par les gendarmes, intervenus pour lever le blocage de Cadi Surgelés à Jarry, a été relâché dans la soirée. Une accélération dans le conflit de Milénis qui suscite aujourd'hui beaucoup d'interrogations

     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play