Le Conseil de surveillance du CHU se réunit aujourd'hui pour approuver le plan de délocalisation partielle et la nouvelle organisation de l’offre de soins.

santé
Un plan qui prévoit la délocalisation partielle du CHU.
Mais le syndicat UTS-UGTG pose ses conditions pour valider ce plan. Il les a énumérées dans un courrier à la présidente du conseil de surveillance, Josette Borel Lincertin et à la directrice générale de l’ARS, Valérie Denux.