Coronavirus : La difficile traversée du désert des TPE

artisanat
exemples d'artisans
Les artisans de Guadeloupe subissent de plein fouet les dommages collatéraux de la crise sanitaire. Beaucoup d’entre eux se sont mis en chômage technique et d’autres pensent même déjà à mettre la clef sous la porte. Tous attendent les mesures de l'Etat pour les aider à maintenir leur activité
L’économie de la Guadeloupe repose pour 80%, essentiellement sur les PME, les Petites et moyenne entreprises mais aussi sur les TPE, les très petites entreprises. Et cette période de Coronavirus et de confinement génère une véritable crise économique pour tout le secteur. 

Le gouvernement a détaillé ce mercredi après-midi 25 ordonnances présentées un peu plus tôt en conseil des ministres. Plusieurs d’entre elles visent à éviter les licenciements et les faillites, notamment des TPE et PME, et à permettre aux entreprises de passer le cap en attendant la relance de l’économie,  une fois la crise terminée.

En Guadeloupe, chacun espérait surtout l'annulation des charges sociales pour les semaines de confinement. Ils s'interrogent aussi sur la gestion de crise des banques en espérant qu'elles vont geler les loyers afin de permettre aux entreprises de souffler afin de rebondir après la crise.
©guadeloupe
Le Décret n° 2020-378 du 31 mars 2020 relatif au paiement des loyers, des factures d'eau, de gaz et d'électricité afférents aux locaux professionnels des entreprises dont l'activité est affectée par la propagation de l'épidémie de covid-19