Coronavirus : les questions que se posent les Antillais

coronavirus
coronavirus
Depuis janvier 2020, l’épidémie de Coronavirus (COVID-19) s’est répandue au départ de la Chine. Jusqu’à vendredi soir (28 février 2020), 57 cas avérés ont été recensés sur l’ensemble du territoire Français. Aux Antilles, la population se pose beaucoup de questions. 

 

Portrait du virus ? 

Les Coronavirus (Covid 19) sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS. Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie qu’il provoque a été nommée COVID-19 par l’Organisation Mondiale de la Santé – (OMS).
 

Les symptômes ?

Les principaux symptômes sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus.
 

Existe-il un vaccin ?

Il n’existe pas de vaccin contre le Coronavirus COVID-19 pour le moment. Plusieurs traitements sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le Coronavirus COVID-19. Dans l’attente, le traitement est symptomatique.
 

Mode de transmission ?

Les premières personnes à avoir contracté le virus s’étaient rendues au marché de Wuhan dans la Province de Hubei en Chine. Une maladie transmise par l’animal (zoonose) est donc privilégiée. La transmission interhumaine a été depuis confirmée.
 

Personnes les plus à risque ?

Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes souffrant de maladies chroniques (hypertension, diabète), les personnes âgées ou fragiles présentent un risque plus élevé. Dans les cas plus sévères, la maladie peut entraîner un décès.
 

Délai d’incubation de la maladie ?

Le délai d’incubation, (c'est-à-dire la période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes du Coronavirus COVID-19), est de 14 jours.
 

Lieu des tests et délai du diagnostic ?

Les tests diagnostic du Coronavirus COVID-19 sont effectués dans tous les établissements de santé de références. Plusieurs milliers peuvent être effectués chaque jour. Le test est réalisé uniquement en cas de suspicion de la maladie, validée par le SAMU et par un infectiologue référent. Il s'agit d'un test de biologie spécifique du Coronavirus COVID-19. Pour obtenir un résultat, le délai est entre trois et cinq heures.
 

À partir de quelle distance est-on contagieux ? 

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion, en l’absence de mesures de protection.

Il faut distinguer :
* Le cas autochtone… (il concerne une personne qui développe la maladie et pour laquelle on n’a pas de notion de voyage dans une zone à risque).
* Le cas contact… (il se transmet par des gouttelettes émises par une personne malade, en particulier lors de contacts étroits, à la maison, par des relations intimes, en avion aux côtés d’un passager malade…)
Les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 14 jours après ce contact, et se manifestent le plus souvent par de la fièvre, accompagnée de toux.
 
©guadeloupe

Procédure pour les cas suspects en France ?

Vous avez été identifié par un professionnel de santé et signalé au 15, Le SAMU se met en lien avec un(e) infectiologue. A l’issue d’un questionnaire, vous serez classé en cas possible ou exclu. 
Si vous êtes considéré comme un cas possible, vous serez pris en charge et isolé dans un service d’infectiologie. Si l’infection au Coronavirus COVID-19 est exclue, vous devrez être pris en charge par votre médecin traitant habituel.

 
Les questions les plus Fréquentes (source : Gouvernement)

Je rentre d’une zone à risque, on me demande de rester chez moi, que faire ?
 
Si vous rentrez d’une zone à risque, le télétravail est à privilégier pendant les 14 jours suivant votre retour.
Si vous êtes mis à l’isolement ou si vous êtes maintenu à domicile, la sécurité sociale a mis en place un système dérogatoire qui vous permet de bénéficier de 20 jours d’arrêt de travail avec indemnités, sans délai de carence.

Une telle situation peut se présenter si vous êtes un cas contact ou confirmé, si vous revenez d’une zone à risque, ou si vous êtes parent d’enfants qui doivent être isolés. Pour être valide, l’arrêt de travail doit être signé par un médecin de l’Agence Régionale de Santé. 

Mes enfants rentrent d’une zone à risque, peuvent-ils aller à l’école ? 

Si vos enfants reviennent de ces destinations, ils ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée pendant les 14 jours qui suivent leurs retours.

Quand dois-je porter un masque ?

Le port du masque chirurgical est recommandé si vous avez séjourné en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), à Singapour, en Corée du Sud, en Iran ou dans les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, pendant les 14 jours suivant votre retour. Il est également recommandé si vous êtes malade, pour éviter de diffuser la maladie par voie aérienne. 

Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les "gestes barrières" sont efficaces… (se laver les mains régulièrement, tousser ou éternuer au creux du coude, utiliser des mouchoirs à usage unique et porter un masque en cas d’infection).

Puis-je prendre les transports en commun ? 

Il n’y a aucune contre-indication aux déplacements en transports en communs. Cependant, les malades doivent porter un masque.

J’habite à l’étranger, qui appeler ?
 
L’Ambassade et consulat de votre lieu de résidence est à votre disposition pour répondre à l’ensemble de vos questions. Par ailleurs, le ministère met à jour régulièrement son site de conseils aux voyageurs.

Quelles sont les mesures mises en place à l’aéroport ?

Un accueil spécifique des voyageurs est mis en place aux aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Saint Denis de La Réunion pour les vols en provenance de Chine, Hongkong, Macao, Singapour et Corée du Sud. Cet accueil est assuré par des personnels d’associations agréés de sécurité civile, en lien avec le service médical de l’aéroport renforcé avec des professionnels de santé médicaux et paramédicaux, issus de la réserve sanitaire du ministère des Solidarités et de la Santé.

Les personnels mobilisés pour cet accueil se tiennent à la disposition des voyageurs pour répondre à leurs interrogations. Des masques chirurgicaux et des documents d’information en 3 langues (français, anglais et mandarin), sont remis à tous les passagers pour leur indiquer la conduite à tenir pendant les 14 jours suivant leur retour de Chine, de façon à assurer une détection rapide d’éventuels nouveaux cas de Coronavirus COVID-19 sur le territoire. La France dispose de stocks importants de masques chirurgicaux.

Comment sont pris en charge les éventuels patients symptomatiques à l’aéroport ?

Ils sont pris en charge par le service médical d’urgence de l’aéroport. Puis ils sont isolés et pris en charge, comme tout cas possible, par le SAMU Centre 15, conformément aux procédures en vigueur.
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live