La Covid-19 a eu raison des fêtes communales du 15 août

vie locale
concert
Pas de concert prévu, à l'occasion des fêtes patronales du 15 août, cette année.
Les très populaires fêtes communales du 15 août ont toutes été annulées, pour cause de Covid-19. Mais 30 manifestations festives et/ou culturelles sont maintenues sur le territoire, en ce jour de fête de l'Assomption.

La fête, oui, mais dans le strict respect des règles sanitaires

Les fêtards ont de quoi trouver leur bonheur : 30 manifestations festives et/ou culturelles ont été maintenues, dans l'archipel de Guadeloupe.
Cela, en dépit des conditions sanitaires et de l'absolue nécessité, pour tous, d'empêcher la Covid-19 de gagner du terrain. Pour rappel, 156 nouveaux cas ont été enregistrés, en l'espace d'une semaine, localement, dont 79 entre mercredi et vendredi. Les jeunes adultes de 20 à 30 ans sont actuellement les plus touchés par le virus.

30 manifestations qui vont, donc, avoir lieu, au lieu des 42 ayant fait l'objet d'une déclaration, auprès des services préfectoraux. Après interrogation des autorités, quant à la possibilité de respecter les gestes barrière, les organisateurs de 9 d'entre elles ont choisi de reporter ou d'annuler leurs évènements. La préfecture a décidé l'annulation de 3 autres fêtes, comme le confirme Alexandre Rochatte, Préfet de la Guadeloupe, interrogé par Claudia Ledezert et Ludovic Gaydu :
©Guadeloupe La 1ère


Pas de fêtes communales

En revanche, les fêtes communales du 15 août ont toutes été annulées. Les municipalités concernées ont préféré éviter d'inciter aux rassemblements, en ces temps de pandémie.
Le fait est que ces festivités drainent généralement un large public familial et  intergénérationnel. Le risque de faciliter la circulation de la Covid était trop grand.
C'est notamment le cas à Pointe-Noire, Grand-Bourg de Marie-Galante, Terre-de-Haut, Petit-Bourg et la Désirade.
Ce sont surtout les volets artistiques et sportifs qui font les frais de la situation sanitaire.
 

Exemples de déclinaisons du 15 août en commune

 
  • La Désirade
La nouvelle équipe municipale de La Désirade n'a pas voulu assumer la responsabilité d'organiser le moindre rassemblement. L'annulation de la fête patronale a été annoncée, par le maire Loïc Tonton, dans un communiqué, daté du 28 juillet 2020 :

Ma responsabilité de Maire m'amène à prendre toutes les mesures possibles pour éviter que nos administrés et notre territoire soient exposés ou en contact avec des personnes susceptibles de nous transférer ce virus.

C'est pour cela qu'avec mon conseil municipal nous avons pris la difficile décision de ne pas organiser et de ne pas nous engager dans des activités festives, durant le mois d'août 2020 et de nous en tenir uniquement à un dépôt de gerbe protocolaire, le samedi 15 août.

Loïc Tonton, maire de La Désirade

Télécharger le communiquer complet de la Municipalité de La Désirade, en cliquant ici.
 
  • Terre-de-Haut
Les habitudes ont, quoiqu'il en soit, la dent dure. L'île de Terre-de-Haut s'attend, malgré l'annulation de la fête patronale, à recevoir des milliers de visiteurs, en ce week-end du 15 août. Alors que tous les hébergements (hôtels, gites, chambres d'hôte) ont été pris d'assaut, des voyageurs ont souhaité camper sur place, ce qu'a refusé le maire.
Hilaire Brudey était l'invité de Laetitia Broulhet, dans le journal de 19h30 de Guadeloupe La 1ère :
©Guadeloupe La 1ère
Précisons qu'à Terre-de-Haut, le port du masque est obligatoire, dans les lieux publics, clos et ouverts.
 
  • Petit-Bourg
A Petit-Bourg, si les traditionnels animations et concerts, qui se tiennent habituellement sur la place de la mairie, ne sont pas au programme, cette année, les feux d'artifices de la ville illumineront le 15 août de la population.En revanche, la tout autant traditionnelle cérémonie de bénédiction des marins n'aura pas lieu :Le maire de Petit-Bourg, Guy Losbar, est interviewé par Claudia Ledezert et Ludovic Gaydu :
©Guadeloupe La 1ère
 
  • Pointe-Noire
Annulation, également, de la fête de Pointe-Noire. En outre, le maire, Camille Elisabeth, a pris un arrêté d'obligation de port du masque sur les deux plages les plus fréqentées de la commune, de 11h00 à 17h00 : La plage Caraïbe et Petite Anse.
Il répond à Claudia Ledezert et Ludovic Gaydu :
©Guadeloupe La 1ère


Des annulations aux lourdes conséquences financières, pour les artistes Guadeloupéens, qui participent chaque année aux podiums des fêtes communales, mais aussi pour les vendeurs ambulants, qui réalisaient un bon chiffre d'affaire, en ces occasions.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live