publicité

Début de récolte à Marie-Galante

La campagne sucrière 2019 a démarré aujourd’hui à Marie-Galante. L’usine de Grand’Anse a ouvert sa balance à 6h ce matin. Comme pour Gardel, les prévisions de récolte font état d’un volume de cannes plutôt modeste : pas plus de 82 000 tonnes.

© N. Fadel
© N. Fadel
  • J. Champion, N. Fadel et R. Lami
  • Publié le , mis à jour le
Il y a eu pire, mais il y a eu beaucoup mieux aussi… Le volume de canne attendu cette année devrait être légèrement en deçà des 84 800 tonnes broyées l’an dernier. En 2017, il était de 110 000 tonnes. Mais la filière revient de loin. En 2013, après une baisse record à 62 000 tonnes, un plan de redynamisation de la production avait été mis en place, qui a permis de redonner confiance à des planteurs totalement démotivés. Ils ont repris l’entretien de leur parcelle ; replanté des terres en friche. Et l’objectif était d’atteindre au moins 150 000 tonnes à l’horizon 2020. On en est encore loin. La sole cannière à Marie-Galante est de 1 800 hectares (alors que le potentiel est estimé à 2 300), et si le rendement/hectare est remonté, il n’est pas encore optimum. Il y a eu les caprices du climat, sécheresse, pluies excessives et ouragan.

Récolte peu rentable pour les planteurs


Côté planteurs, on compte aujourd’hui environ 1 300 producteurs actifs sur l’île, mais certains âgés et sans relève. Des planteurs qui ont aussi du mal à tirer un revenu de leur production. Essentiellement à cause du coût de la récolte, manuelle à environ 95% à Marie-Galante, avec une main d’œuvre rare. En y ajoutant les frais de levage et de transport, le coût de la récolte du champ à l’usine atteint 35 à 38€ la tonne, contre 20€ en coupe mécanique. Enfin, l’outil industriel, vétuste, va devoir tourner encore 3 ans sans la centrale thermique, prévue pour 2022. Pour éviter les pannes répétées de l’an dernier, la sucrerie a investi plus de 700 000 euros, pour sécuriser la chaudière et améliorer les moulins. L’usinier annonce une capacité de broyage de 1 300 tonnes de cannes par jour.
DEBUT DE CAMPAGNE SUCRIERE A MARIE GALANTE
L’usine espère recevoir environ mille tonnes de cannes entre aujourd’hui et demain, et lancer ses moulins demain après-midi. Rappelons que pour Gardel, la campagne a été lancée le 28 février, avec en prévision, seulement 436 000 tonnes de canne.                                
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play