guadeloupe
info locale

La déclaration de Basse-Terre, thème de la rentrée solennelle de la faculté des Sciences Juridiques et Economiques  de la Guadeloupe

politique
Rentrée solennelle de l'UFR sciences juridiques et économiques 1
©P. Labéca
Rentrée solennelle hier après midi de la faculté des sciences juridiques et économiques de la Guadeloupe. Avec un thème choisi pour marquer cette rentrée : "Que reste-t-il de la déclaration de Basse-Terre ? Un thème plus que jamais d'actualité.
 
Les petits plats avaient été mis dans les grands pour donner toute son importance à cette cérémonie de rentrée solennelle sur le Campus de Fouillole, pour la faculté de sciences Juridiques et Économique. Après l'hymne de "la liberté" interprété par Carole Vénutolo, c'était au tour des enseignants de faire leur entrée, en toge. 
Rentrée en toge des enseignants
©P. Labéca
Le maître de cérémonie pouvait alors lancé les débats sur le thème de cette rentrée solennelle : "Que reste-t-il de la déclaration de Basse-Terre ? Deux des trois invités d'honneur, Antoine Karam de la Guyane et Alfred Marie-Jeanne de la Martinique, ont pu exprimer toute la vitalité de ce texte qui n'était alors qu'un point de départ et aussi, une direction à suivre pour l'avenir de ce qui était encore alors les trois départements français d'Amérique
©guadeloupe
 
Rentrée solennelle UFR Droit Sciences Eco
©P. Labéca
On aura pas su alors les raisons de l'absence de Lucette Michaux-Chevry à cette introspection d'un acte majeur porté par elle pendant des années, un acte qui a abouti au référendum de décembre 2003 et dont les conséquences se voient dans la constitution des nouvelles Collectivités Territoriales de Martinique et de Guyane mais aussi, dans la quête de la Guadeloupe d'un nouveau visage institutionnel, désir exprimé par beaucoup mais toujours au coeur des polémiques politiques de l'Archipel, comme en 2003.
Rentrée solennelle UFR Droit
©P. Labéca