Delta et Iota, les deux variants du coronavirus inquiètent les autorités sanitaires

coronavirus
Test antigénique à Pôle Caraïbes
©Christian Danquin

Deux nouvelles versions de variants ont fait leur apparition dans l'archipel. Delta et Iota présentent des mutations qui rendent le virus plus résistant. 

L’archipel comptait déjà les variants dits anglais, brésilien et sud-africain. La directrice générale de l’Agence régionale de Santé, Valérie Denux, a confirmé la semaine dernière la présence de deux nouvelles versions : "Delta" et "Iota", respectivement appelés "indien" et "californien". Deux nouveaux arrivants qui inquiètent les autorités sanitaires.

La situation épidémique reste plutôt favorable selon les autorités. Les regards se tournent moins vers les chiffres que vers la nature des résultats. 
Pour rappel, pour la semaine du 7 au 13 juin, 120 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés en Guadeloupe, ce qui porte à 16 752 le nombre de cas cumulés confirmés, depuis le début de l'épidémie en mars 2020. 

Premier sujet, le variant Delta

La Guadeloupe est le premier territoire des Antilles où il pose ses valises, importés par 6 personnes, venues de l'Hexagone, pour des obsèques. 18 autres personnes, des cas contacts, sont suivis, selon l'Agence régionale de Santé. 

Ce variant résulte de 15 mutations spécifiques dont 2 retiennent particulièrement l'attention. Elles permettent au virus d'échapper aux anticorps et pourraient potentiellement le rendre résistant au vaccin et aux traitements. 

Second sujet, le variant Iota

C'est également le premier détecté dans les Antilles françaises. Selon les autorités, aucun cas secondaire n'a été détecté parmi les cas contacts identifiés. 

Iota comporte aussi deux mutations qui inquiètent les chercheurs. Elles permettraient, en effet, au virus d'échapper aux anticorps et de se lier plus étroitement aux cellules humaines. 

C'est à New-York, en novembre 2020, que le variant californien a été repéré pour la première fois. En avril dernier, il était présent dans au moins 48 états américains et 18 pays. Il doit son entrée dans notre archipel à un voyageur en provenance de Saint-Martin. 

Iota fait partie des variants en cours d'évaluation, selon le classement de l'Organisation mondiale de la Santé.