publicité

Un déménagement, oui, mais quand et comment ?

Après la décision prise par le Conseil de surveillance du CHU de délocaliser partiellement l'établissement vers ceux de Palais Royal, Choisy et Capesterre Belle Eau, l'ARS, la direction du CHU, les personnels et le Collectif des usagers ont désormais  à s'entendre sur sa mise en oeuvre

© C. Métairon
© C. Métairon
  • FJO. avec M-L. Plaisir et C. Métairon
  • Publié le , mis à jour le
Il revenait aujourd'hui à l'Agence Régionale de Santé d'organiser cette réunion de concertation pour prendre tous les paramètres en compte. Présents à cette réunion, la direction du CHU, les représentants du personnel et ceux du collectif des usagers. Dès le matin, l'ARS avait évoqué le déménagement tiroir. En face, les personnels du CHU restaient fermes et déterminés pour obtenir un déménagement total pour permettre les opérations de nettoyage. De longues discussions plus tard, l'ARS annonce la décision : Le déménagement d'une tour vers l'autre, les personnels et les patients de la première étant répartis vers les trois établissements retenus, le temps d'achever le nettoyage des deux tours et le mises aux normes des différents circuits.
JEAN CLAUDE LUCINA DIR OFFRE DE SOINS ET COOPERATION ARS
© C. Métairon
© C. Métairon
Une solution qui convient moyennement aux personnels. Ils préfèrent toujours un déménagement total pour assurer définitivement la fiabilité de l'établissement qui devra probablement continuer de fonctionner pendant les 10 prochaines années, avant l'entrée en service du nouvel hôpital de Dothémare.
GABY CLAVIER UTS UGTG
Les discussions ne sont donc pas terminées. Peut-être le temps pour la nouvelle directrice de l'ARS d'arriver et de prendre en main ce dossier qui va occuper une bonne partie de sa mission à la tête de l'ARS
© C. Métairon
© C. Métairon
voir aussi :
PR SUZY DUFLO PDTE DE LA COMMISSION MEDICALE D ETABLISSEMENT

 

Sur le même thème

  • santé

    CHU de Pointe-à-Pître/Abymes : Les inquiétantes conclusions

    Une mission d’expertise a été menée, par le cabinet « Indigo » depuis le 24 septembre 2018, pour s’enquérir des conditions de travail, de la santé et de la sécurité des agents, ou encore des conditions d’accueil des patients. Une enquête de terrain qui révèle des informations plutôt inquiétantes…
     

  • santé

    Zika : les avancées de la recherche

    Des chercheurs de Guadeloupe épaulés par d'autres équipes françaises ont publié vendredi dernier une étude qui lève le voile sur les effets à long terme du virus du Zika. Le virus est certes bien connu mais la fréquence d'apparition des complications neurologiques étaient encore un mystère.

  • santé

    « Le service public hospitalier est en danger »

    C’est en tout cas l’un des sentiments qui ressortent du sondage mené par la Fédération Hospitalière de France. 6.000 personnes ont répondu à cette consultation dans l’hexagone mais aussi outre-mer. Le manque de moyens réservés à la santé inqiète en Guadeloupe 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play