Des changements de février qui concernent la Guadeloupe

gouvernement
Le mois de février

Si comme chaque mois le prix des carburants est en mouvement, ce ne seront pas les seuls changements opérés en ce 1er février : En Guadeloupe comme ailleurs, au nombre de ces nouveautés, on retiendra les nouvelles règles du chômage partiel et la prolongation des tickets restaurant

Si vous êtes passés dans une station service depuis minuit, vous avez dû remarquer les centimes qui se sont ajoutés au montant qu'il vous a fallu payer : + 6 centimes sur le litre de Super sans plomb, + 2 centimes sur le litre de gazole. En guise de consolation, la préfecture fait cependant remarqué que les carburants sont moins chers aussi qu'ils ne l'étaient en février 2020. 

Quant à la bouteille de gaz, elle augmente en ce 1er février de 50 centimes. Elle coûte désormais 21,96 €.

De nouvelles règles pour le chômage partiel

 

À partir d'aujourd'hui 1er février 2021, s'il n'y a pas d’accord d’activité partielle de longue durée (APLD), les salariés des entreprises qui ne sont pas fermées par décision administrative et celles n’appartenant pas aux secteurs les plus touchés par la crise, vont percevoir une indemnité correspondant à 60 % de leur rémunération antérieure brute (72 % de leur rémunération nette au lieu de 84% en janvier) avec un minimum de 8,11 € par heure.

Leurs employeurs disposent d’un taux d’allocation de 36 % dans la limite de 4,5 fois le Smic et avec un plancher fixé à 7,30 €.

En revanche, les salariés des entreprises relevant de secteurs les plus touchés par la crise (le tourisme, la culture, le transport, le sport, l'événementiel, etc) continuent de percevoir une indemnité égale à 84% du salaire net jusqu’au 31 mars 2021.

Enfin, pour ce qui est des salariés des entreprises fermées administrativement, ils continueront de toucher une indemnité égale à 84% du salaire net au moins jusqu’au 30 juin 2021.

Augmentation du prix de l'électricité

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a proposé une évolution des tarifs réglementés de vente d'électricité (TRVE) de 1,6 % TTC pour les tarifs bleus résidentiels, ce qui représente une hausse de 15 €/an en moyenne sur la facture d'un client résidentiel. Elle s'applique à compter de ce lundi 1er février 2021

Pour les tarifs bleus professionnels, la CRE fixe une évolution de 2,6 % TTC. 

Les titres-restaurant 2020 prolongés

Avec la crise sanitaire, beaucoup n'ont pas pu utiliser les tickets restaurant, malgré les facilités accordées par de nombreuses enseignes appuyées en cela par les premières mesures gouvernementales. Cette fois, le gouvernement prolonge la validité des titres-restaurant datés de 2020, et ceci, jusqu'au 1er septembre 2021 inclus.

Les mesures d'assouplissement prises en juin dernier sont aussi maintenues jusqu'à la même date. Le plafond journalier des titres-restaurant reste à 38 €. Ils peuvent être utilisés pour le « click and collect » ou pour les livraisons de plats préparés.