Un centre de vaccination temporaire installé à La Désirade, pour deux jours

coronavirus la désirade
Campagne de vaccination à La Désirade (21 et 22/05/2021)
©Bruno Pansiot-Villon

Plein feu sur La Désirade, aujourd'hui et demain : l'Agence régionale de santé propose une campagne de vaccination, à la salle des fêtes de Beauséjour. Le vaccin proposé aux volontaires majeurs est le Pfizer- bioNTech.

La Désirade est en alerte, selon l'Agence régionale de santé (ARS) Guadeloupe/Saint-Martin/Saint-Barthélemy. Entre fin avril et le début du mois de mai, la détection de trois nouveaux cas de Covid-19 a fait grimpé le taux d'incidence du virus, sur l'île, qui compte un peu plus de 1500 âmes : il est passé de 69,1/100.000 habitants (semaine 16), à 207,2/100.000 habitants (semaine 17). 
Le seuil d'alerte, fixé à 50/100.000 habitants, était donc largement dépassé.

D'où la double campagne menée sur place : l'une de dépistage et l'autre de vaccination, en lien avec la cellule Riposte.

Casser les chaînes de contamination

La campagne de tests de dépistage du coronavirus a été menée durant la semaine du 10 mai, sur l'île de La Désirade. 

Le double objectif de l'ARS, qui bénéficie de la collaboration du maire et des professionnels de santé locaux, était de savoir si le virus circule activement, sur le territoire et casser très rapidement les chaînes de contamination.

Etape 2 : la vaccination

Une campagne de vaccination est proposée, aujourd'hui et demain, 21 et 22 mai.

Initialement prévue de 8h00 à 18h00, elle a débuté finalement à 14h00, car les équipe de l'ARS n'ont pu installer leur centre temporaire dans les temps. Celui-ci accueille les Désiradiens de plus de 18 ans, à la salle des fêtes "Orange Tinédor", à la section de Beauséjour.

Le vaccin proposé est le Pfizer-bioNTech, comme dans tous les centres de vaccination créés en Guadeloupe.

Et, à l'ouverture du centre, 150 personnes étaient déjà inscrites, pour bénéficier de leur première injection.