publicité

Les dessous de l'affaire "Acajou Alternatives"

Banqueroute détournement de fonds et escroquerie, autant d'infractions signalées par le Préfet au procureur de la République de Basse-Terre contre la gestion de l’association "Acajou Alternatives", liquidée depuis. Les dirigeants sont pointés du doigt pour un fonctionnement jugé opaque 

© Acajou Alternatives
© Acajou Alternatives
  • Erick Bagassien
  • Publié le
le 27 Novembre dernier, le Préfet de région avait alerté le procureur de la République de Basse-Terre sur le fonctionnement de la « holding » qui exerce dans le milieu du social, signalant de possibles infractions relevant de «  Banqueroute, de détournement de fonds et d’escroquerie dans la gestion  d’"Acajou Alternatives" dirigée pour l’essentiel par des membres d’une même famille
L’association financée par des fonds publics notamment de l’état et du département est accusé de gestion opaque

Erick Bagassien Guadeloupe La 1ère

Suite à la liquidation judiciaire d’"Acajou Alternatives" le 16 Février, c’est la Maison Saint Vincent qui a repris provisoirement les activités de l’association dont la prise en charge de personnes en, situation de précarité et que les emplois de quelques 200  personnes  employées par l’association sont menacées   

Erick Bagassien Guadeloupe La 1ère

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play