publicité

Une dette de plus pour Grand Sud Caraïbe

Grand Sud Caraïbe, la communauté d’agglomération du Sud Basse-Terre va devoir verser 8 millions d’euros à la société Sita Espérance dans le cadre d'une affaire de factures impayées qui a été jugée par le tribunal administratif

  • R. Ponnet
  • Publié le
Le tribunal administratif a en effet condamné la communauté d’agglomération du sud Basse-Terre à payer près de 8 millions d’euros à la société SITA Espérance.
Mais, bien plus que la somme, ce jugement met en évidence la réalité de la dette de la communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbe, bien plus importante que prévue
 Or, personne n’a pu expliquer pourquoi cette dette s’était accumulée, ni pourquoi elle n’avait pas été payée.D’aucuns, politiques, laissant entendre qu’il s’agissait pour la société Sita Espérance, de faire pression pour obtenir des marchés.
Or, SITA est une filiale du groupe SUEZ environnement qui a mis en place une politique d’acier en matière d’éthique : aucune corruption où que ce soit dans le monde
Il fallait donc savoir où vont les 20 millions d’euros que personne n’a pu expliquer pourquoi cette dette s’était accumulée, ni pourquoi elle n’avait pas été payée.D’aucuns, politiques, laissant entendre qu’il s’agissait pour la société Sita Espérance, de faire pression pour obtenir des marchés…Or, SITA est une filiale du groupe SUEZ environnement qui a mis en place une politique d’acier en matière d’éthique : aucune corruption où que ce soit dans le monde…
Il fallait donc savoir où vont les 20 millions d’euros que les contribuables du Sud Basse-Terre paient chaque année pour qu’on enlève leurs ordures ?
Un début d’enquête, des soupçons et une Chronique des ordures du Sud Basse-Terre 

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play