publicité

Deux ans après, la famille de Thierry Doudou ne croit toujours pas au suicide présumé du douanier

Le décès tragique de Thierry Doudou suscite encore de vives interrogations. Ses proches rejettent obstinément la thèse du suicide. Le contrôleur des douanes avait été retrouvé dans sa voiture, mort par arme à feu sur le parking d'un night-club à Trois-Rivières, le 4 septembre 2016.

© Emmanuel Gire
© Emmanuel Gire
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Il y a deux ans, le corps de Thierry Doudou était retrouvé dans son véhicule à Trois-Rivières. Une mort considérée comme un suicide. Une thèse que se refuse à accepter la famille de l'homme. 

Un décès suspect pour la famille

C'est à la veille de l'anniversaire de Thierry Doudou (24 mai), que sa famille a souhaité se recueillir, là même où le corps du douanier avait été retrouvé, le 4 septembre 2016, à Trois-Rivières.
Pour sa mère et sa soeur, impossible de croire à la thèse du suicide. "Je l'ai vu deux jours avant sa mort" raconte Lucile, sa soeur, il allait bien, selon elle. "Il avait hâte de faire la rentrée de ses enfants".

Et ce dimanche tragique, elle reçoit un appel lui annonçant que son frère a fait "une bêtise". Elle apprend alors la terrible nouvelle. Son frère se serait suicidé. Un choc... D'autant plus que pour elle, comme pour toute la famille, Thierry Doudou n'était pas suicidaire. Il est, au contraire, décrit comme un homme qui ne renonçait pas, malgré les épreuves, il était "du genre à se relever, à tenir. C'était un homme d'église". 
Aujourd'hui, c'est également en pensant aux enfants de Thierry que Lucile demande justice pour son frère. Et que la vérité soit faite sur sa mort. 

© Emmanuel Gire
© Emmanuel Gire

A (re) voir le reportage de Jacky Massicot et Emmanuel Gire : 
TH. Doudou

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play