Deux nouveaux cas suspects de coronavirus à Saint-Barthélémy

coronavirus saint-barthélémy
saint barthélémy
Il y a deux nouveaux cas suspects de coronavirus à Saint-Barthélémy. Sur place un cas confirmé, l'homme confiné à son domicile ainsi que ses parents confinés à l'hôpital de Saint-Martin, mais deux nouveaux cas sont en cours d'analyse. 
L'ARS n'a pas donné de précisions sur ces nouveaux cas et se réfugie pour l'instant derrière le secret de l'enquête épîdémiologique. Pour autant, la piste la plus probable semble être une contamination transmise par ce couple venu de l'Oise, actuellement confiné à l'hôpital de Saint-Martin. Ce département est en effet le plus touché avec aujourd'hui trois décès et 49 cas confirmés. Pour autant, ce couple ne présentait aucun symptôme visible, pas de toux, pas de fièvre, on parle de personne asymptomatique ou encore de porteur sain. 

Et de fait, aujourd'hui, bien qu'elles sont toujours confinées dans une chambre de l'hôpital Louis Constant Fleming à Marigot, "ces deux personnes vont bien" indiquait cette après-midi Sylvie Feucher, la préfète des îles du Nord. L'état de santé de leur fils, confiné, lui à son domicile à Saint Barth, serait également "en voie d'amélioration" selon Bruno Magras, le Président de la collectivité. 
 

D'autres cas pourraient apparaitre à Saint-Barthélémy


L'île ne fait que 21 km2 pour un peu moins de 10 000 habitants, sans compter les touristes. Bref, c'est tout petit, tout le monde ou presque se connaît et se fréquente. Donc oui, de nouveaux cas sont possibles d'autant que Saint Barthélémy a fêté le carnaval la semaine dernière.
Du coup aujourd'hui, plusieurs habitants de l'île sont inquiets. Ils ont fait la bise à la personne aujourd'hui confinée et voudraient bien savoir s'ils sont désormais également infectés.

Pour autant, l'île ne cède pas à la psychose. Aujourd'hui 83 % des 1200 élèves sont allés en cours. Seuls deux petits navires de croisière ont annulé leur escale mais trois autres ont maintenu leur programme. Par contre, quelques annulations de touristes américains ont été constatées. Les premières.