Un nouveau couvre-feu, de 19h00 à 5h00, à compter de samedi soir, parmi les nouvelles mesures préfectorales

coronavirus
Conférence Covid du 14/04/2020
©Christelle Théophile

Nouveau tour de vis donné, quant aux mesures visant à faire barrage au coronavirus en Guadeloupe. Le préfet a abaissé l'horaire du couvre-feu, qui débutera à 19h00, dès samedi ; ce, pour 3 semaines. Il y a eu 506 nouveaux cas de Covid-19, entre le 05 et le 11 avril, contre 357 la semaine précédente

Les Guadeloupéens avaient été préparés au renforcement des mesures de lutte contre la propagation de la Covid-19, dans l'archipel.
En effet, les chiffres relatifs à l'épidémie de la semaine 14, du lundi 05 au dimanche 11 avril 2021, ont été communiqués, hier, par la préfecture. Et ils ne sont pas bons !

Le nombre de nouveaux cas a augmenté de 41,7%, en l'espace d'une semaine, comme nous l'évoquions, hier, dans cet article :

Ainsi, comme annoncé mercredi dernier, lors du précédent point presse Covid hebdomadaire, le préfet Alexandre Rochatte a imposé de nouvelles restrictions, afin de limiter la circulation des personnes, sur le territoire et, donc, du virus.

La conférence de presse

Le préfet de région, Alexandre Rochatte, la directrice générale de l’ARS, Valérie Denux et la rectrice d’académie, Christine Gangloff-Ziegler, ont fiat le point sur la situation sanitaire, la campagne de vaccination, ainsi que sur les mesures.

@Images : Christian Danquin

Comme chaque semaine, la conférence de presse, pilotée par le préfet depuis le palais d'Orléans, à Basse-Terre, fait suite à une réunion du comité de pilotage, à laquelle sont conviés la directrice générale de l’Agence régionale de Santé (ARS), la rectrice d'académie, les parlementaires et les représentants du Conseil départemental, du Conseil régional, des Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), des maires des organisations socio-professionnelles.

D'ailleurs, certains élus n'ont pas approuvé la volonté du préfet de fermer les restaurants ; ce qui peut expliquer le fait que la conférence ait débuté avec plus de 30 minutes de retard.

Valérie Denux "très très inquiète"

La directrice de l'ARS estime que la population guadeloupéenne a pris des risques, durant les derniers jours.
Le risque pris collectivement, si son sentiment reflète la réalité, est que nous perdions des vies, des proches pour certains d'entre nous.

La Martinique, qui est dans une situation plus grave que la Guadeloupe, à l'heure actuelle, ne pourra pas nous appuyer, pour l'accueil des patients Covid ; idem pour la Guyane, où les chiffres montent aussi "en flèche", affirme Madame Denux.

Si la courbe actuelle est maintenue, l'archipel comptera plus de 1000 nouveaux cas, la semaine prochaine, comme au plus fort de la vague précédente, au moment où la Guadeloupe était dans une situation catastrophique et où les hôpitaux étaient à bout de souffle.

Aujourd'hui le taux de positivité s'élève à 12, donc il a continué d'augmenter depuis dimanche dernier.

Le seul bon point, concédé par Valérie Denux, est le fait que la population se fasse de plus en plus dépister, localement. 

La vaccination va aussi crescendo ; ce qui est une bonne chose, aux yeux de la responsable des autorités sanitaires du territoire.

Covid-19 : point de situation hebdomadaire du 13/04/2021

 

Renforcement de la batterie de mesures anti-Covid

Le préfet de région appelle chacun à la responsabilité.
Pour accompagner la prudence, un certain nombre de mesures sont prises, pour une durée de trois semaines (pour le moment).
Une partie sera appliquée dès le week-end prochain, soit à compter du samedi 17 avril inclus, :

  • L'horaire de couvre-feu sera de 19h00 à 5h00 (les motifs de dérogation sont les mêmes que jusqu'ici) ;
  • Les restaurants sont donc contraints de n'assurer que le service du midi ;
  • Les cinémas, théâtres et musées seront fermés ;

Les lieux recevant du public (lieux de cultes et galeries commerciales...) feront l'objet de mesures supplémentaires. Les responsables seront rencontrés, pour discuter de protocoels renforcés, dans les plus brefs délais. La distanciation y sera augmentée.

A compter de lundi 19 avril 2021 :

  • Les entraînements et compétitions sportifs seront suspendus, pour les adultes ;
  • Les collèges et lycées de Guadeloupe accueilleront les élèves par demi effectifs ;

D'autres mesures sont remises à plus tard, en fonctions de l'évolution de l'épidémie. Si elle ne s'améliore pas, les restaurants et les galeries commerciales seront à nouveau fermés.

En dernier recours, le préfet imposera le confinement pur et simple, conscient de l'impact économique que pourrait avoir une telle mesure ; cela serait catastrophique pour la presque totalité des entreprises locales.

Le télétravail doit être largement privilégié, notamment dans les administrations, à titre d'exemple.

Alexandre Rochatte a aussi évoqué les mouvements sociaux, qui génèrent des rassemblements. Les militants doivent impérativement respecter les gestes barrière, a rappelé le représentant local de l'Etat.

Il est encore temps de réagir.

Alexandre Rochatte, préfet de la région Guadeloupe

Communiqué de presse : nouvelles mesures Covid-19 - 14/04/2021

 

L'éducation nationale s'adapte et fonctionne en demi jauge

Cette configuration a été anticipée, par les autorités rectorales : les collèges et lycées accueilleront, dès lundi, la moitié des élèves de chaque classe. Une système qui se fera en alternance, d'une semaine à l'autre, par exemple, afin que tous les enfants scolarisés soient sur le même pied d'égalité. 

Les familles seront donc immanquablement mises à contribution.

Il appartient à chaque établissement d'adapter ce grand principe, en usant de la visio-conférence, ou encore de l'alternance.

L'administration mettra des outils en ligne, via le CNED, à l'attention des élèves.
Un suivi psychologique sera aussi proposé à ceux qui en feront la demande.
Quant à la disparité de possibilité de connexion, d'une secteur à l'autre, voire d'un foyer à l'autre, un accompagnement est aussi prévu.

Dans le premier degré, la campagne de dépistage de la Covid-19, par test salivaire, mais aussi par auto-test, sera lancé la semaine prochaine.