L'eau au coeur des trois visites ministérielles de cette semaine en Guadeloupe et à Saint-Martin

gouvernement
Arrivée d'Annick Girardin
Arrivée d'Annick Girardin ©O. Lancien
Une valse qui débute ce soir par l’arrivée d’Annick Girardin, la ministre des outre-mer. Elle précède ses collègues des comptes publics Gérald Darmanin, et le secrétaire d’Etat à la transition énergétique, Sébastien Lecornu. Et ils auront tous à s'interesser au dossier de l'eau
Si sa visite doit lui permettre de faire le point sur les engagements de l'Etat, notamment après les cyclones du mois de septembre, dés son arrivée, Annick Girardin a précisé qu'elle est bien consciente d'être attendue, presqu'autant que Sébastien Lecornu, sur la question de l'eau. Avec des données qui ne manqueront pas d'être rappelées tout au long de ces différents visites ministérielles. 
Des données sur l'eau que nous vous résumons ici : 
La Guadeloupe produit 63 millions de m3 par an mais en perd 38 millions,  soit 60%. Faute d’entretien, les réseaux de distribution sont devenus de véritables passoires. Une partie de l’argent dévolue à cet effet  s’est ainsi évaporé dans des opérations de prestige, des fêtes communales, des courses cyclistes…entre autres.
De fait, les coupures sont aujourd’hui de plus en plus fréquentes. En réaction, les clients râlent et rechignent à régler leur facture. Le taux d’impayé atteint 37% pour l’ensemble de l’archipel.
L’Etat, la Région, le Département et les communautés d’agglomération se sont engagés sur un programme de travaux d’urgence. Montant 71 millions. Objectif : faire cesser les tours d’eau avant les élections municipales de 2020.
Pas sûr que cela suffise à calmer la grogne des abonnés. Le montant total des travaux est estimé à 600 millions d’euros.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live