Eau en Guadeloupe : le problème récurent du manque de filtres à charbon actif pour le Chlordécone

consommation
Extraction du charbon actif saturé du filtre, avant son remplacement - 01/02/2022
Extraction du charbon actif saturé du filtre, avant son remplacement - 01/02/2022 ©Eric Stimpfling
Si l’on devait, compter le nombre de fois, où l’eau a été déclaré impropre à la consommation, à cause d’une teneur en chlordécone, au-dessus du seuil, on ne finirait pas. Dernier cas en date, le captage de Belle-Terre à Gourbeyre. En cause le filtre à charbon actif à renouveler : ils ne sont pas suffisamment vérifiés et pas commandés dans les délais, ce qui met les usagers en danger permanent.

Mardi 12 septembre, la préfecture déclare une restriction à la consommation de l’eau du robinet pour les femmes enceintes et les nourrissons, cela concerne la commune de Gourbeyre, plus précisément les usagers des zones de Dos d’Ane, Valkanaêrs, Champfleury, Grande Savane, Gillardin et le bourg.  

En effet, à la suite d’un contrôle effectué par l’ARS, le 5 septembre, soit une semaine avant, les prélèvements ont détecté une teneur en chlordécone de 0.11 mg/L, soit, 0.01 mg/L au-dessus du seuil autorisé.  

Avant toute chose, il faut savoir que chaque unité est équipée en charbon actif, seule molécule capable d’éliminer la présence du chlordécone. La quantité diffère d’une usine à l’autre. Ce charbon actif n’étant pas produit en Guadeloupe est donc acheminé depuis l’étranger par le sous-traitant. Problème, cela prend beaucoup de temps, environ deux mois. 

Des problèmes de commandes et de stocks

Il faut aussi savoir que le charbon actif annoncé pour une durée de vie de 8 à 10 mois ne résiste pas autant de temps sous nos latitudes.  Or, s'il faudrait pouvoir le stocker,  aucun espace n’est prévu à cet effet.

Remplacement des filtres à charbon actif, à l'usine de Gommier, à Trois-Rivières - 01/02/2022.
Remplacement des filtres à charbon actif, à l'usine de Gommier, à Trois-Rivières - 01/02/2022. ©Eric Stimpfling

Autre solution, anticiper les commandes de charbon, là encore, le SMGEAG n'a pris aucune initiative en ce sens et ce n’est que lorsqu’il y a une alerte de l’ARS, que le syndicat alerte son sous-traitant en le pressant de commander du charbon. Un sous-traitant qui doit alors tout mettre en œuvre pour régler cette situation. C'est ce qu'il lui revient de faire en ce moment dans le cas de Gourbeyre.

Reste à savoir de quelle manière l’ARS effectue-t-elle les contrôles et pourquoi s'écoule t-il un temps aussi long entre les prélèvements et les résultats ? Les réponses de Didier Roux, responsable du service santé et sécurité de l’environnement extérieur à l’ARS.  

Didier Roux, responsable du service santé et sécurité de l’environnement extérieur à l’ARS.  

 

remplacement filtre à charbon Belle Eau Cadeau
©E. Stimpfling

Jusqu’à maintenant, ni la mairie de Gourbeyre, ni le SMGEAG n’ont communiqué sur le fait qu’un changement de filtre à charbon actif avait été exécuté sur le captage de Belle-Terre et de fait que l’eau du robinet était désormais propre à la consommation pour les femmes enceintes et les nourrissons.