publicité

Eau, potable ou non potable ? La prudence est de mise

Une question se pose un peu partout en Guadeloupe depuis le retour progressif de l'eau dans les robinets : Peut-elle être consommée ? En la matière, l'ARS préfère préconiser des mesures de prudence

  • FJO avec E. Stimpfling
  • Publié le
Si progressivement tous les robinets se remettent à couler en Guadeloupe, l'eau qui en coule n'est pas forcément potable. En la matière, les secteurs en question et les consommateurs ne sont pas à égalité de situation. Si à certains endroits comme Pointe à Pître, le Raizet ou Sainte Anne, les zones alimentées ont pu être purifiées, dans d'autres communes, l'alimentation en eau ne s'est fait qu'au cours du week-end. 
Dans tous les cas de figure, l'Agence Régionale de la Santé préfère procéder à des examens avant de définir comme potable chaque situation d'eau sur le territoire guadeloupéen. 
Il faudra donc, user de patience. 
VOIR 
CONSOMMATION DE L EAU

 

Et c'est dans cette situation et pour tenter de l'améliorer que le préfet de Région a pris des mesures de restrictions qui s'appliquent sur tous le territoire de la Guadeloupe. Il invite chaque foyer réalimenté à se montrer économe pour faire remonter la pression dans les réseaux et permettre ainsi au plus grand nombre de retrouver de l’eau.

Cet arrêté s’applique sur tout le territoire de la Guadeloupe, pour une période d’un mois, sauf retour à une situation plus favorable. Il concerne des mesures de restriction d’usage de l’eau suivantes :

> L’arrosage des espaces verts : il est interdit pour les pelouses, stades, golfs et il est réglementé pour
les chantiers de plantation ainsi que les jardins potagers.
> Le lavage des bateaux (coques, ponts et voiles) hors opération spécifique de carénage est interdit.
> Le lavage des véhicules à partir du réseau public est interdit hors des stations professionnelles sauf
pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires, alimentaires) ou technique
(bétonnière, benne à ordures ménagères…).
> Le remplissage des piscines privées de plus de 2m3 préalablement vidangées est interdit ; la mise à
niveau est interdite : la mise en place de piscines mobiles collectives est interdite.
> Le lavage des voiries est interdit, sauf impératifs sanitaires et à l’exception des lavages effectués par
des balayeuses laveuses automatiques.
> Le nettoyage des façades, terrasses et murs de clôture est interdit sauf pour les entreprises
spécialisées équipées de lance à haute pression.
> Le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert est interdit, celles en circuit fermé est
autorisée après déclaration auprès du service de police de l’eau.

Sur le même thème

  • eau potable

    De la dynamite dans l'eau

    Le feuilleton du dossier de l'eau en Guadeloupe ne manque pas d'épisode. Cette fois c'est un membre du gouvernement qui a mis les pieds dans le plat en renvoyant vers les élus guadeloupéens la responsabilité de la gestion du dossier de l'eau

  • eau potable

    Mobilisation des usagers de l'eau du Sud Basse-Terre

    Les Comités de l’eau du sud Basse-Terre se rassemblent depuis ce matin devant les mairies de Capesterre, Baillif et Gourbeyre. Mais ils ont choisi de ne pas bloquer les routes, compte tenu de la crise au CHU.

  • eau potable

    Les problèmes d'eau de Grand Sud Caraïbes

    Les usagers de l’eau du sud Basse-Terre vont passer à l’action demain : toujours privés du précieux liquide, ils seront dans la rue, pour demander le départ de la présidente de la CASBT aux prises en ce moment avec  la pollution de l’eau par des matières fécales à Rivière Sens.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play