L'éducation civique dans la vie réelle

préfecture
Philippe Gustin et les collégiens
©Ch. Théophile
Quand l'éducation civique se fait par les acteurs de la vie publique. C'est en tout cas le choix fait par les collège des Roches-Gravées de Trois-Rivières et Richard Samuel de Gourbeyre pour une centaine de leurs élèves invités à la Préfecture et au Conseil départemental


 
S'il y a un cours dont ils se souviendront longtemps, c'est probablement celui auquel ils ont eu droit ce matin. Une centaine de collégiens de Trois Rivières et de Gourbeyre avaient rendez-vous avec le Préfet, transformé pour eux en éducateur civique. 
Particularités de ces élèves qui a permis qu'ils soient choisis pour cette circonstance, ils sont tous candidats aux fonctions de délégués au Conseil de la vie collégienne, une instance de dialogue et d’échange mis en place dans les établissements pour favoriser l’implication des élèves dans la vie de leur collège.
A la Préfecture, ils ont donc eu droit à une leçon d’éducation civique prodiguée par le préfet en personne,  mais aussi, a des explications sur les différentes missions des services préfectoraux, sur le rôle et les missions d’une préfecture.
Pour Philippe Gustin, l'exercice n'était pas anodin : Inculquer le sens des responsabilités à des jeunes qui disent vouloir en prendre mais aussi, leur donner des notions de respect de la démocratie. 
Le professeur Philippe Gustin s'est aussi souvenu pour l'occasion de l'époque où il ne savait pas encore qu'il serait préfet un jour, il était alors, enseignant.
©guadeloupe
Après La Préfecture c'est au siège du Conseil Départemental que les collégiens sont allés vivre leur seconde leçon d'éducation civique grandeur nature. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live