Elections départementales : les candidats de trois cantons recalés en raison d'erreurs administratives

préfecture
binomes recalés
©E. Stimpfling

Au lendemain du premier tour, les différents binomes ont défilé en préfecture. Si 35 binomes ont été validés, 3 d'entre eux se sont vus opposer un refus, à chaque fois pour les mêmes raisons : le procès-verbal mentionne à tort la victoire du binome adverse. Tout est donc à refaire dans ces cantons.

Cela devait être une simple formalité, l'affaire de quelques minutes tout au plus. Pourtant, après quatre heures d'attente, Fred Deshayes et Chantal Lérus se sont vus confirmer par la Préfecture que leur candidature au second tour dans le premier canton des Abymes, ne serait pas retenue.
Le procès-verbal rédigé à l'issue du premier tour, mentionne en effet la victoire du binôme Rosan Rauzduel et Francesca Faithful. Fred Deshayes se dit scandalisé par les méthodes employées.

Fred Deshayes


Et la manière apparaît d'autant plus grossière pour Chantal Lérus que les conditions pour être élus ne sont pas réunies.

Chantal Lérus 
 

Rosan Rauzduel qui était également présent à la préfecture pour faire enregistrer sa propre candidature, plaide lui pour l'erreur matérielle

Rosan Rauzduel
 

binomes recalés
©E. Stimpfling

Deux autres binômes se sont vus recalés par les services de la préfecture, et ce pour les mêmes raisons. Il s'agit des cantons 4 et 5 à Baie-Mahault et notamment pour le binôme composé par Gilette Bénoni et Joseph Lee sur le canton 4, ainsi que Pascal Delver et Ingrid Manne, sur le canton 5.
Il y aura bien évidemment un recours devant le tribunal administratif, un recours déposé par les services de la préfecture et qui devrait aboutir à une annulation du scrutin et donc à de nouvelles élections, partielles cette fois, mais ce sera plus tard et ce sera forcément, dans une autre dynamique.