publicité

Elie Domota comparaît cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pître pour violences en réunion

  • J. Champion
  • Publié le , mis à jour le
Il est reproché au secrétaire général de l’UGTG et leader du LKP de s’en être pris physiquement à des représentants du patronat, lors d’une manifestation de l’organisation syndicale pour dénoncer des licenciements jugés abusifs. C’était en avril 2016, au siège du concessionnaire BMW à Jarry, une entreprise appartenant au groupe Blandin (du nom du patron du Medef). Le procès, initialement prévu en juillet 2017, avait été reporté. L’UGTG, mais aussi les autres organisations syndicales, appellent les travailleurs et la population à se mobiliser, à partir de 12h30 devant le Palais de justice, pour réclamer l’arrêt des poursuites à l’encontre d’Elie Domota, et dénoncer la répression anti-syndicale.
PROCES D ELIE DOMOTA

 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play