Les enjeux de l'élection du président de la Communauté d'agglomération de la Riviera du Levant

politique
La CARL
C’est la dernière à élire son président : la Communauté d'agglomératon de la Riviera du Levant. En lice, pour l’instant, les maires de Sainte-Anne, Christian Baptiste et du Gosier, Cédric Cornet. 
 
Ce mercredi 15 juillet, à 17 heures, aura lieu l'élection du président de la CARL, la Communauté d'agglomération de la Riviera du Levant.
 

3 hommes pour un fauteuil ?

Premier vice-président sous la précédente mandature, Christian Baptiste, le maire de Sainte-Anne, est dit-il, naturellement candidat pour succéder à Jean-Pierre Dupont. Il met sur la table son expérience et sa connaissance des dossiers stratégiques de la Communauté d'agglomération de la Riviera du Levant.
Face à lui, le maire du Gosier, Cédric Cornet, qui se dit, au nom du changement, le mieux positionné. 
Arithmétiquement, Cédric Cornet pourrait, selon certaines sources, compter sur le soutien du nouveau maire de Saint-François, Bernard Pancrel. Sauf si ce dernier tentait aussi sa chance dans la bataille, autour d'une stratégie globale autour d'une négociation pour les élections régionales.
Si l'hypothèse se confirme, les maires de Saint-François et du Gosier seraient quasiment à égalité avec le maire de Sainte-Anne.
Christian Baptiste compterait 21 conseillers, les 13 élus de sa majorité, les 2 de l'opposition saint-franciscaine. A cela pourrait s'ajouter les conseillers de la minorité saintannaise et du Gosier. 
Le maire de la Désirade, Loïc Tonton, ne s'est pas encore décidé, mais son suffrage devrait peser lourd, vu le contexte serré de cette élection. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live