publicité

Les exploitants agricoles qui n’ont pas encore effectué leur déclaration de surfaces pour 2019 doivent faire vite

Plus que deux jours, pour les 7000 agriculteurs qui doivent procéder à la déclaration annuelle de leurs surfaces. Tous les agriculteurs sont invités à déclarer leurs surfaces, mais tous ne le font pas : certains ne demandent pas d’aides, ou ignorent qu’elles existent

 

Terrain agricole aux Abymes (image d'illustration) © Olivier Lancien.
© Olivier Lancien. Terrain agricole aux Abymes (image d'illustration)
  • J. Champion
  • Publié le , mis à jour le
La campagne annuelle s’achève demain soir (le 15) à 23h59, sur l’application nationale TéléPAC. Passé ce délai, l’opération sera encore possible jusqu’au 11 juin, mais une pénalité de 1% par jour de retard sera appliquée sur le montant des aides publiques, sollicitées lors de cette télédéclaration.
Chaque année, les deux tiers environ des quelque 7 000 agriculteurs de Guadeloupe et Saint-Martin déclarent leurs surfaces. C'est l’AGRIGUA, l’organisme de service qui assure la quasi-totalité des télédéclarations.

Christophe Rapel, directeur d’AGRIGUA


Cette télédéclaration n’est pas obligatoire, mais indispensable pour pouvoir prétendre justement aux différentes aides agricoles. Sur les quelque 7 000 agriculteurs que comptent la Guadeloupe et Saint-Martin, environ 4 200 (près des deux tiers) déclarent chaque année leurs surfaces. Et le gros du bataillon est constitué des planteurs de canne et des éleveurs. 

Pol Kermorgant, directeur adjoint de la DAAF (la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt)


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play