guadeloupe
info locale

Félix Desplan persiste et signe

politique
Le sénateur guadeloupéen, Félix Desplan, est bien décidé lui à défendre son amendement, pour supprimer la date du 23 mai comme date de commémoration des victimes de la traite négrière. Un retrait qui a entraîné la grève de la faim de Serge Romana, le président du Comité Marche 98. Félix Desplan se défend d’être un « traite » comme l’accusent certains. Il ira jusqu'au bout de sa démarche, puisqu'il estime que le 10 mai est déjà une date de commémoration nationale.
Publicité