guadeloupe
info locale

Un gardien de prison guadeloupéen agressé chez lui par d'anciens détenus

faits divers
Prison de Fresnes : les surveillants pénitentiaires ne doivent pas s'exprimer en créole
La prison de Fresnes. ©PATRICK KOVARIK / AFP
Un gardien de prison de Fresnes a été violemment agressé chez lui dimanche soir, dans une commune voisine de Fresnes, dans le Val-de-Marne, devant son épouse et leur enfant. 
Dimanche soir, le gardien de prison qui travaille à Fresnes lave son véhicule devant chez lui, quand 3 hommes à bord d'une voiture s'arrêtent devant son domicile. Ils lui demandent s'il se souvient d'eux. Ils tentent alors de le pousser dans la voiture, tout en le frappant violemment. 
L'agent, âgé de 36 ans, d'origine guadeloupéenne résiste et avec l'aide d'un voisin, il met en fuite les suspects. 

Plusieurs dents cassées et des plaies au visage, le gardien de prison pense avoir reconnu parmi les agresseurs 3 anciens détenus. L’agent d’origine guadeloupéenne s’en sort avec 21 jours d’interruption de travail. L’agression s’est déroulée devant son épouse et son enfant. 

Une enquête a été ouverte pour violence sur personne dépositaire de l'autorité publique et tentative d'enlèvement.
C'est une agression de trop pour le syndicat FO Pénitentiaire qui a appelé à une manifestation devant la prison de Fresnes, aujourd'hui. Ils veulent dénoncer les conditions de travail des gardiens de l'établissement et les menaces dont ils sont de plus en plus souvent victimes. 

Publicité