Une gendarmerie équestre en Guadeloupe

sécurité
Gendarmerie équestre 1
C'est une première en Guadeloupe : la gendarmerie se dote d'une patrouille équestre. Elle est en cours de constitution : 9 réservistes et 2 militaires sont en ce moment en formation. Ces patrouilles seront déployées à Deshaies, Sainte-Rose, Sainte Anne et Saint-François. 
L'initiative peut surprendre et c'est peut-être là l'un de ses objectifs. En faisant appel à des réservistes pour constituer cette brigade équestre, la gendarmerie souhaite se donner un nouveau moyen d'intervention sur le terrain; un moyen qui doit pouvoir être efficace dans les missions où il sera engagé.
©guadeloupe
Le ou la gendarme à cheval est un militaire en charge d’assurer la protection des biens et des personnes, le contrôle routier ainsi que les enquête judiciaires.
Le gendarme à cheval assure les mêmes missions que les autres gendarmes : police judiciaire, police administrative et défense militaire. Le gendarme à cheval lutte notamment contre la délinquance (trafics, vol, violence…). Il participe au maintien de l’ordre pendant les manifestations publiques (gestion des débordements de la foule, secours aux personnes etc). Il effectue également des patrouilles à cheval et joue un rôle de médiation et de surveillance du territoire (individu suspect, agressions etc). Sa posture de cavalier lui permet de repérer des événements lointains et d’agir avec une grande rapidité.
gendarmerie équestre
Les cavaliers de la gendarmerie peuvent aussi être sollicités pour des missions de protection de l’environnement : le gendarme à cheval peut parfaitement donner des amendes pour des infractions s’il est chargé d’une mission de police de l’environnement. Ainsi il exerce la fonction de police de la chasse et de la pêche, des engins tous terrains comme les motocross ou les quads mais aussi la lutte contre les décharges sauvages et la prévention d’incendie.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live