guadeloupe
info locale

Grand Prix du Conseil départemental : Rififi autour des deux étapes marie-galantaises

cyclisme
Présentation Grand Prix Conseil Départemental
©C. CEPRIKA
14 clubs menacent de ne pas prendre le départ du Grand Prix du Conseil Départemental, s'ils n'obtiennent pas une subvention de 500 euros pour leurs frais d'hébergement pour les étapes prévues à Marie-Galante...

Ils ont choisi la présentation de la 14ème édition du Grand prix du Conseil départemental, ce matin, au Gosier, pour faire part de leur pétition...

Une subvention de 500 euros sinon pas de départ ?

Ils, ce sont 14 présidents de club, autant dire la quasi-totalité des équipes guadeloupéennes, décidés à obtenir une subvention de 500 euros. Une somme qui permettrait d'aider les formations à payer leurs frais d'hébergement pour les deux étapes prévues à Marie-Galante, ce week-end. Selon Grégory Cabrion, Porte-parole des présidents de clubs, "ce déplacement n'était pas prévu dans les différents bilans prévisionnels des formations cyclistes". Un dépacement à Marie-Galante, serait pour eux, trop coûteux. D'où cette demande formulée... Une subvention de 500 euros par club, afin d'assurer les frais d'hébergement liés aux deux dernières étapes à Marie-Galante. 

Le Département promet une réponse dans la journée

L'action des présidents de clubs oblige désormais le Conseil départemental à prendre des mesures. Rosan Rauzduel, Président de la Commission Jeunesse et sport du Département a ainsi annoncé son intention de prendre le temps de la réflexion, avant d'envisager une quelconque solution. Pour lui, "les conditions sont réunies pour avoir une belle manifestation, et donc, la problématique soulevée par la pétition ne doit pas être réglée à chaud". Il a d'ailleurs promis d'apporter une réponse, dans la journée. Une rapidité appréciée par le colectif des présidents de clubs, qui annoncaient dès ce matin, vouloir une solution avant mercredi. 

Le Comité de cyclisme estime avoir déjà fait sa part

Du côté du comité régional de cyclisme, c'est l'incompréhension. Le Président, Philibert Moueza, pour qui le Grand Prix du Conseil départemental est une course importante du calendrier, a lui annoncé qu'il avait tout mis en place pour accompagner les clubs. "Nous avons joué notre rôle.Nous avons proposé de prendre à notre charge l'acheminement des cyclistes, des vélos, et pour la première fois, des véhicules de course. La nuit et les repas sont à la charge des clubs". 
Des dispositions qui ne satisfont pas les présidents de club, pour l'instant qui espèrent donc une issue favorable à leur demande. 
Le Grand Prix du Conseil Départemental est censé débuter mercredi. 758 kilomètres, à parcourir, en Guadeloupe, et on l'espère, à Marie-Galante. 


Publicité