Cédric Cornet poussé dans ses derniers retranchements

politique le gosier
Cédric Cornet
Cédric Cornet, président de la Communauté d'agglomération La Riviera du levant (CARL) ©Guadeloupe La 1ère
Après avoir demandé sa démission, la semaine dernière, "Une majorité d'élu(e)s" (UME) de la CARL demande au président de la collectivité, Cédric Cornet, d'inscrire à l'ordre du jour de la prochaine réunion du conseil, le retrait des délégations qui lui ont été confiées ainsi qu'à son bureau.

A la Communauté d'agglomération de la Riviera du Levant (CARL), les opposants au président Cédric Cornet, soit 22 conseillers communautaires sur les 41 élus de la collectivité, font feu de tout bois. 

A l'approche du prochain conseil communautaire, prévu le 13 décembre, à 18h00, en téléconférence, les signataires de la motion contre Cédric Cornet persistent et signent. Ils demandent la modification l'ordre du jour initial et la prise en compte de leurs doléances. Celles-ci portent sur le retrait des délégations confiées au président et à son bureau, au sein du conseil communautaire (délibérations N°2020-CC-4S-DAJA-24 et N°2020-CC-4S-DAJA-25 du 15 juillet 2020).
Une demande jusqu'ici restée lettre morte ; l'occasion, pour les opposants de rappeler leurs griefs, à l'égard de Cédric Cornet :

Encore une fois, il est manifeste que vous exercez votre pouvoir de président, de manière solitaire et autoritaire. Pour ce faire, vous n'hésitez pas à violer ouvertement les règles imposées par le Code Général des collectivités territoriales. Vous prenez ainsi le risque, Monsieur le Président, de bloquer le fonctionnement normal de l'Institution Communautaire.

Extrait du courrier d' "Une majorité d'élu(e)s" de la CARL, adressé à Cédric Cornet - 08/12/2021

Le préfet de Guadeloupe, Alexandre Rochatte, a également été saisi, par ces élus opposants à l’exécutif, qui dénoncent des dysfonctionnements à la CARL. 

Nous insistons sur le fait que la procédure prévue, en la matière, par le code général des Collectivités Territoriales, est bafouée.

Aussi, en votre qualité de représentant de l’Etat, nous vous prions de bien vouloir rappeler au Président de la CARL, l’exigence du respect des procédures républicaines et démocratiques.
Nous comptons sur votre diligence et votre autorité, pour éviter une paralysie de l’Institution Communautaire.

Extrait du courrier d' "Une majorité d'élu(e)s" de la CARL, adressé à Alexandre Rochatte - 08/12/2021

Les 22 élus de l'UME (Une majorité d'élus de la CARL) accusent, par ailleurs, le président de la collectivité de faire de la dissimulation :

Dans sa précipitation, Cédric Cornet a fourni aux élus des documents financiers qui constituent un défi au bon sens (...). Cette ultime manœuvre de M. Cornet vise un but unique : sauver son poste de président de la CARL, où il est désormais minoritaire.

Communiqué de presse d' "Une majorité d'élu(e)s" de la CARL - 08/12/2021

Pour rappel, l'UME appelle à la démission, pure et simple, du président de la  Communauté d'agglomération de la Riviera du Levant.

Nous avons tenté de joindre Cédric Cornet, pour savoir ce qu'il envisage de faire, sans succès.