Le Gosier : bientôt la fin du "conseil municipal bénévole" ?

politique le gosier
Mairie du Gosier
Plusieurs élus de la majorité municipale du Gosier réclament le paiement des indemnités de fonction. Pour tenter de contenir la fronde, Cédric Cornet a inscrit ce point à l'ordre du jour du conseil municipal de jeudi, acceptant ainsi de renoncer à un engagement fort de sa campagne électorale.

Afin d'écarter toute suspicion d'enrichissement personnel des élus municipaux, le maire de la ville du Gosier, Cédric Cornet, avait le "bénévolat des élus" pour crédo, durant sa campagne électorale de 2020 et après son élection.
Un vœu pieux, selon toute vraisemblance, qui risque de ne pas se concrétiser au-delà des douze mois qui viennent de s'écouler.

Dans un courrier adressé au maire, le 12 juillet dernier, la plupart des élus de la majorité réclame le paiement de des indemnités de fonction. Une demande synonyme de fronde, que le maire entend contenir.

Faute d'autre choix, Cédric Cornet a d'ores et déjà inscrit ce point à l'ordre du jour du conseil municipal du jeudi 5 août 2021, prévu à 18h00, à la salle du Conseil.

Un bénévolat qui a assez duré du point de vue des élus

Au Gosier, la nouvelle équipe municipale a prévu, pour la période de mandature 2020- 2026, de mettre en place un conseil municipal bénévole, en dépit du fait que le statut de l’élu prévoit le versement d’indemnités de fonction, aux titulaires d’un mandat d’élu local.

Mais, le mois dernier, 18 des 27 élus de la majorité municipale (le conseil municipal compte 35 élus) ont signifié leur souhait de revenir sur cette décision.

Une requête à laquelle accèdera Cédric Cornet, puisque parmi une vingtaine de points, au menu du conseil municipal de ce jeudi 05 août 2021, figure, en 14ème position, le paiement des indemnités de fonctions des élus.

Ordre du jour - CM du Gosier - 5/08/2021


Pour sa part, le maire dit conserver sa ligne de conduite en ne percevant pas d'indemnité.
Une réalité toute relative, quand on sait que le premier magistrat de la ville, qui exerce plusieurs autres mandats (Président de la communauté d'agglomération "La Riviéra du Levant", président du syndicat d'innovation et de valorisation des déchets SINNOVAL, vice-président du SYVADE, conseiller régional, etc.) s'en sort plutôt très bien, financièrement, chaque mois, en percevant diverses indemnités et frais de représentation.

Recul sur un argument électoral fort, pour apaiser les tensions

Dans un courrier adressé en retour aux membres de sa majorité municipale, daté du 29 juillet dernier, le maire du Gosier dit regretter ce retour sur un engagement fort de la campagne pour les municipales 2020, "qui correspond aux attentes de nos concitoyens", écrit-il. Quoiqu'il en soit, il affirme respecter l'expression de la démocratie et la volonté du plus grand nombre. Par soucis d'équité, Cédric Cornet a aussi décidé d'étendre ces indemnités à l'ensemble des conseillers, en intégrant les membres de l'opposition.

Ce recul est aussi un moyen, pour le maire, de casser toute forme d'union entre élus frondeurs de la majorité et ceux de l'opposition.

13 adjoints et 21 conseillers sont concernés, par cette possibilité offerte de bénéficier d'indemnités de fonction.
Nul doute que la délibération proposée sera adoptée. 

Délibération indemnité élus - Adjoints et Conseillers - Le Gosier - AOUT 2021

Ainsi donc, cette fronde au sein de la majorité municipale va certainement sceller la mort du conseil municipal bénévole et, en même temps, sonner la fin de l'état de grâce de Cédric Cornet, au sein même de ses alliés d'hier, quand il était question de conquérir la mairie.