guadeloupe
info locale

Un petit garçon heurté par la voiture de son père dans un état grave au CHU

faits divers le gosier
Le Gosier
Dimanche 3 juin, à Mare-Gaillard au Gosier, un père de famille a renversé son enfant alors qu'il effectuait une marche arrière. Après un périple compliqué, il a pu conduire l'enfant au CHU. Son pronostic vital est engagé.

C'est vers 15 heures que le drame s'est joué. Le père de famille doit emmener sa fille à une compétition sportive. Il craint d'être en retard. Il amorçe une marche arrière et, brusquement, un bruit et un mouvement de la voiture le fait s'arrêter. Il vient de rouler sur son petit garçon de deux ans. 

Le père conduit lui-même son fils à l'hôpital

Pris de panique, le père et la mère tentent de joindre les pompiers qui leur auraient indiqué ne pas pouvoir venir chercher la petite victime. Sans plus attendre, ils décident d'emmener l'enfant eux-mêmes aux urgences du CHU.
Ils se lancent alors dans une course folle qui attire l'attention des policiers de la BAC qui les croisent. Ces derniers, s'étant rendus compte de ce qui est en train de se jouer dans la voiture, décident de lui ouvrir le chemin pour faciliter sa progression jusqu'au CHU.
Là, l'enfant est immédiatement pris en charge; il souffre d'un traumatisme cranien. Il était ce matin jugé dans une état grave et son pronostic vital est engagé.

Les pompiers auraient tenté d'intervenir

Selon les pompiers, c'est une voisine de la famille qui aurait appelé les secours, en composant le 18. Ils n'auraient pas reçu d'appel des parents ou de la famille du petit garçon. La voisine aurait expliqué que l'enfant saignait. Les pompiers auraient aussitôt dépêché une voiture de secours sur les lieux. Mais, 8 minutes après le premier appel, la voisine aurait recontacté les secours, leur précisant que le père était finalement parti, avec l'enfant. 

Toujours selon les secours, sur sa route, le père de famille serait tombé sur un accident de la route à Saint-Félix, au Gosier. Les pompiers déjà sur place pour ce choc entre un véhicule léger et un deux roues, mis au courant de la situation du petit garçon, auraient tenté de porter assistance à l'enfant. Avant de constater que la voiture familiale était déjà repartie, escortée par la police, cette fois. 

Ce dramatique accident est l'occasion pour les services de secours du SDIS de rappeler qu'en cas d'accident, il vaut mieux attendre, sur place, l'arrivée des secours et encouragent la population à apprendre les gestes de premiers secours. 
Publicité