Olivier Serva, le député de la 1ère circoncription prône un vaste rassemblement à... Pointe-à-Pitre

élections 2021 pointe-à-pitre
Olivier Serva invité de Politique Première
Olivier Serva, Député de la 1ère circonscription de la Guadeloupe ©Laurent Salcède
L'Abymien souhaite un vaste rassemblement pour les municipales et les communautaires de mars prochain à Pointe-à-Pitre. Le député LREM de la Guadeloupe a fait une apparition remarquée à l'occasion d'une réunion politique du candidat tête de liste Harry Durimel, à Pointe-à-Pitre.
Olivier Serva souhaite un vaste rassemblement à Pointe-à-Pitre pour arriver à l'emporter en mars prochain aux municipales à Pointe-à-Pitre. Lui l'élu Abymien se sent autorisé à s'engager dans cette bataille dans la ville voisine. D'abord parce qu'il est député de la 1ère circoncritpion qui comprend Pointe-à-Pitre et ensuite parce qu'il est un membre influent de la République en Marche.
vendredi 20 décembre dernier, il a fait une apparition remarquée à l'occasion d'une réunion politique d'un candidat tête de liste Harry Durimel (Rev Guadeloupe). Harry Durimel veut être l'opposant principal à Jacques Bangou, l'ancien maire de Pointe-à-Pitre contraint à la démission pour éviter la procédure de révocation lancée par le préfet de la région Guadeloupe. Le hic c'est qu'à Pointe-à-Pitre, il y a Tania Galvani, une conseillère municipale de l'opposition membre du GUSR (Guadeloupe Unie Solidaire et Responsable) et de LaRem. Elle aussi est candidate tête de liste.

 

"Tania Galvani fait partie de mon sang politique"

Le député, par ailleurs candidat tête de liste dans la ville voisine des Abymes, affirme que Tania Galvani a son soutien, mais que dans la situation actuelle, il faut une véritable alliance des oppositions pour arriver à vaincre Jacques Bangou, ancien maire, tête de liste du PPDG/PS. En l'état actuel sans alliance des oppositions, il y a sept listes en compétition.

 

Olivier Serva, soutient Tania Galvani à Pointe-à-Pitre, mais souhaite un vaste rassemblement des oppositions


La ville de Pointe-à-Pitre est l'une des plus convoitée pour ces prochaines élections municipales et communautaires. Plusieurs listes sont en compétition. La situation financière de la ville n'y est pas étrangère. La CRC (Chambre régionale des comptes) vient de réajuster le déficit de cette collectivité à près de 82 millions d'euros.