Un jardin au cœur de la ville de Pointe-à-Pître

vie locale pointe-à-pitre
Jarden an vil 1
©O. Duflo
Un atelier jardinage au cœur de la ville, c'est l'esprit du coup de main traditionnel que les associations à l'origine de cette initiative ont voulu remettre au goût du jour. Occasion aussi de créer de nouveaux liens de solidarité entre les résidents de ces immeubles

Très tôt ce matin, Malika a décidé d'équiper ses trois enfants pour les emmener avec elle...au jardin. C'est que le jardin de Malika se trouve au pied des immeubles de la résidence Poinsettia. Un espace réapproprié depuis quelques temps pour le mettre à la disposition des résidents. 
Et Malika leur transmet avec sa pédagogie de maman, l'amour et l'intérêt pour la nature

Autour d'elle, ses trois garçons s'activent. Le pari de Malika est déjà gagné. Ils sont intéressés et s'amusent même en travaillant.

Pour l'Association "An tout' sôs" aussi, c'est un succès. Petit à petit le jaden bôkaz prend racine dans les habitudes et dans l'environnement des riverains. Chacun commence déjà à s'en sentir responsable.

Jaden bô kaz 2
©O. Duflo

Et surtout, un petit quelque chose a changé : au pied des immeubles Poinsettia, voisins et voisines se parlent. Comme une tapisserie de longue haleine, le lien social se brode doucement sur fond de jardin.

Kareen Fléming, "An tout sôs"

Quant à Malika, elle termine cette première journée avec l'impression du devoir accompli. 

Organisée cette fois sur deux journées, l'opération sera renouvellée samedi prochain. Et cette fois, grâce à l'apport et l'aide d'une autre association, des graines d'arbres fruitiers seront plantées. Comme pour approfondir encore plus les racines d'un petit jardin d'entre les murs d'une cité qui a déjà commencé la rédaction de son "il était une fois..."

Jaden bôkaz an cité la
©O. Lancien