La grève se poursuit à la société Sopharma

social
Piquet de grève Sopharma
©Ronhy Maléty
Cela fait maintenant huit jours que les activités de cette entreprise importante de répartition de produits pharmaceutiques sont au ralenti en raison de la mobilisation  du personnel affilié à l’UTS-UGTG dans 
La Sopharma est en effet l'un des grossistes de la place qui fournissent les pharmacies de l’Archipel. Les discussions de jeudi dernier n’ont pas permis de trouver un accord.
Le syndicat réclame une augmentation de salaire de 5%, le paiement de la prime Covid et l’application pleine et entière de l’accord Bino.
Entre propositions et contre propositions des deux parties, les discussions ont achoppé.
Selon le syndicat, "la direction a quitté la table des négociations et la Guadeloupe".
Claudine Marathon, secrétaire générale de l’UTS UGTG

Claudine Marathon, secrétaire générale de l’UTS UGTG

Dans un communiqué Sopharma affirme avoir satisfait à l'ensemble des revendications du personnel, lors des discussions du 14 mai dernier dans la nuit. Thierry Gumbs, le directeur général délégué de la Sopharma Guadeloupe indique que l'UTS UGTG renchérit « encore et toujours ».
Un renchérissement qui irait au-delà des demandes du personnel de la société. Les responsables affirment que le syndicat veut faire signer le protocole par une personne extérieure à l'entreprise, alors que le délégué syndical de l'UTS est l'interlocuteur depuis le début des négociations.
Thierry Gumbs affirme maintenir ses propositions du 14 mai et être prêt à signer. 

« Nous avons satisfait à l’ensemble des revendications de l’UTS-UGTG. Tout ce qu’ils ont demandé ils l’ont eu. Nous leur avons transmis le protocole de fin de conflit et nous attendons que le Délégué syndical viennent le signer ».

Thierry Gumbs, directeur général délégué de la SOPHARMA.

Les parties n’ont pas arrêté de date pour se revoir. 

Communiqué de Sopharma


VOIR AUSSI : 
Mouvement de grève à la Société pharmaceutique antillaise
Les Outre-mer en continu
Accéder au live