La grive à patte jaune et le pigeon à couronne blanche ne sont plus des proies pour les chasseurs

nature
La grive à pieds jaunes
©Stéphane Morin
A la veille de l'ouverture de la chasse, les défenseurs de la faune sauvage affichent leur satisfaction : le préfet a interdit la chasse de trois espèces endémiques de nos régions dont la désormais célèbre grive à patte jaune et le pigeon à couronne blanche
C'est inédit ! Comme chaque année, la chasse sera lancée le 14 juillet mais, pour la première fois, cela se fera sans que la justice n'ait à trancher entre les chasseurs, les défenseurs de certaines espèces et l'autorité préfectorale leur traditionnel litige.
Le préfet a en effet interdit la chasse de 3 espèces : la grive à pieds jaunes, le pigeon à couronne blanche et le chevalier solitaire. Des espèces endémiques que les associations comme l'ASFA, l’association pour la sauvegarde et la réhabilitation de la faune des Antilles, veulent préserver. Leur combat juridique semble avoir eu cette année un écho favorable auprès du préfet.
Mais les chasseurs, eux, restent sur le qui-vive. Ils attendent encore que les études prouvent que ces espèces sont bien menacées.
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live