guadeloupe
info locale

La grogne sociale perdure au sein de plusieurs collectivités de Guadeloupe et dans le secteur privé

social
Revendications de Sainte Rose
Tableau des revendications des employés de la commune de Sainte Rose ©R. Lami
Plusieurs conflits sont en cours et certains sont sur le point d'être déclenchés, dans plusieurs municipalités mais aussi certaines entreprises comme la sation Esso de la Jaille où les salariés en sont à six jours de grève.

Dans le secteur privé 

 
Ecomax en grève
©J-M. Mavounzy

Une partie des 217 employés d’Ecomax Guadeloupe, magasins du groupe Ho--Hio-Hen, sont en grève depuis lundi. Les salariés, affiliés à l'UEC-UGTG, appellent les travailleurs à poursuivre la mobilisation, jusqu'à satisfaction de leurs revendications, parmi lesquelles, l’application du protocole du 22 octobre sur le paiement des salaires mais aussi les salaires non-payés de janvier et leur crainte face à des dépôts vides et de ce fait, des magasins vides. Ce mercredi, ils sont reçus par le directeur financier au siège, à Grand camp.
ESSO en grève
©J-M. Mavounzy

Mobilisation aussi de 5 des 14 salariés affiliés à l’UTPP-UGTG de la station Esso située à la Jaille,  à Baie- Mahault. Ils réclament le décompte des congés, le passage aux 35 heures, et des heures de délégations pour les délégués au CSE.
Après 3 heures d’une première séance de négociations hier, les parties se sont quittées sans avancées.
Les grévistes ont plusieurs revendications, notamment, le respect de la Convention Collective et le respect du nouveau CSE.

Chantal Horn Guadeloupe La 1ère

Dans la fonction publique territoriale 


Ce mardi, les agents de Sainte- Rose n’avaient toujours pas reçu leur traitement du mois de Janvier. Les syndicats demeurent mobilisés.
A Baie- Mahault également, agents et municipalité sont dans l’impasse malgré la médiation du Directeur Général des Services de Cap Excellence. Pas d’accord en vue pour le moment.
Et puis à Anse- Bertrand aussi la situation s’enlise. Les dernières négociations n’ont rien donné. Les agents réclament notamment des documents qui leur permettraient d’analyser la situation de la commune.
A Basse-Terre ce sont les agents de la Communauté Grand Sud Caraïbes affiliés à Force Ouvrière qui ont bloqué le site ce mercredi matin. Ils veulent des garanties dans la nouvelle struture de distribution, de production et d'assainissement. Ils ont obtenu une rencontre avec le président de la CACSG Joel Beaugendre
©guadeloupe

Enfin la commune de Capesterre Belle Eau pourrait elle aussi être affectée par un mouvement de grève. La section locale de l’UTC- UGTG a adressé ce mardi au maire Joël Beaugendre un préavis pour une grève illimitée qui débuterait le lundi 17 février.
Leurs principales revendications sont au nombre de 9…Elles portent entre autre sur l’harmonisation des horaires, les conditions de travail ou encore le respect des protocoles et relevés de décisions précédents.