publicité

La Guadeloupéenne Fanny Quenot dans la cour des grands athlètes

La sprinteuse Guadeloupéenne, Fanny Quenot a validé son billet pour les mondiaux d’athlétisme à Doha au Qatar. Les championnats auront lieu du 27 septembre au 6 octobre prochain.

© FFA
© FFA
  • Aurélie Zubar (stagiaire ) avec atraverslesport
  • Publié le , mis à jour le
Médaillée d’argent au 100 m haies femmes aux Jeux Européens 2019 avec un record de 13’’13 et aux championnats de France avec 12''96, Fanny Quenot est fin prête pour les mondiaux d’athlétisme. Athlète aguerrie, elle obtient sa licence au Lyon Athlétisme. Elle reste quand même loin des meilleures françaises. Cependant, elle a réussi à écraser son record personnel en passant sous la barre des 13’’00.

À l'approche de la trentaine, et au-delà de son profil atypique, la Guadeloupéenne a remis les pieds à l’étrier. « J’ai repris à l’âge de 23 ans, après une dizaine d’années de coupure.

Fanny Quenot

C’est à Lyon que la guadeloupéenne originaire poursuit ses études en master of Business in Sport à Amos Lyon, avant de se consacrer à l’athlétisme. « j'ai eu des résultats assez tardivement …».

Fanny Quenot

 

Les JO de 2020 ?


Actuellement 57 ème aux bilans mondiaux, elle se retrouve en compétition avec les plus grands athlètes. L'adversité ne lui fait pas peur car "elle aime être défiée".

Doha 2019 est la prochaine étape pour la sprinteuse qui voit les choses en grand, elle vise les J.O et Paris 2024.

Malgré ses 1.65 m, elle a su s’imposer sur la piste. La taille des haies (84 cm) n'est pas un obstacle pour elle "j'ai pris goût à la compétition".
Les championnats du monde 2019 sont pour elle l'occasion de s'affirmer et de décrocher une place sur le podium. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play