publicité

Henri Nagapin prône une nouvelle révision du schéma régional d'organisation sanitaire

Il faut doter la Clinique Les Eaux Claires d’un service de réanimation et d’un service de néonatologie. Une évidence selon le directeur de l’établissement. Henri Nagapin estime qu’il faut tirer les laçons de l’incendie au CHU et réorganiser en conséquence l’offre de soins en Guadeloupe.

  • Par François-Joseph Ousselin
  • Publié le , mis à jour le
Il faut tirer les conséquences de l’incendie partiel du CHU, le 28 novembre. Les acteurs de la santé vont réaliser un retour d’expérience, afin d’améliorer la prise en charge des patients à l’échelle de la Guadeloupe. Henri Nagapin, le directeur de la clinique les Eaux Claires à Baie-Mahault (établissement du groupe Kadji) souhaite qu’à l’avenir, sa clinique dispose d’un service de néonatalogie et d’un service de réanimation. Le prochain schéma régional d’organisation des soins est l’occasion de discuter de cela, selon Henri Nagapin

Henri Nagapin directeur de la clinique Les Eaux Claires

VOIR :
 

QUELLE CARTE SANITAIRE POUR LA GUADELOUPE

 

ENTRETIEN AVEC HENRI NAGAPIN

 

Sur le même thème

  • santé

    Les progrès techniques ne suffisent pas pour que les séniors guadeloupéens s'estiment bien soignés

    La prise en charge médicale s'améliore en Guadeloupe. Et pourtant, 1/3 des seniors Guadeloupéens se déclarent en mauvaise santé contre 13% dans l’Hexagone.Alors que la Guadeloupe va devenir l’un des plus vieux départements de France d’ici 2030, la question de la perte d’autonomie devient cruciale.
     

  • santé

    Un don de sang gastronome aux saveurs locales

    Les collectes de sang ne s'arrêtent pas durant les vacances, bien au contraire. L'EFS rivalise d'originalité pour maintenir la nécessaire mobilisation des donneurs pour continuer de soigner les malades. Et ce lundi, ils auront droit à un don de sang un peu spécial 

  • santé

    Les kinésithérapeutes en colère

    Les kinésithérapeutes sont en colère et manifestent partout en France aujourd’hui. En Guadeloupe également. Les kinés défendent leur métier face à la concurrence des chiropracteurs, profession non régie par le code de la santé publique.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play