guadeloupe
info locale

Homicide de Providence/Abymes : Les témoins se sont volatilisés

faits divers
Meurtre Providence Abymes
©Y. Y.
Après le meurtre d'un jeune homme, hier soir, aux Abymes, le procureur adjoint de la République était sur place. Il n'exclut pas de faire un appel à témoins pour retrouver les personnes présentes sur les lieux, au moment des faits. Personnes qui étaient parties avant l'arrivée de la police.
Un homme a été tué d'une balle en pleine tête, hier soir, un peu après 18h30, au parc d'activités de Providence, aux Abymes. Il y a avait là un grand rassemblement. Plusieurs dizaines de personnes réunies pour des courses de rue.
La victime était au volant d'un deux roues, un T Max.
Plusieurs autres personnes ont été blessées. Le dossier a été confié à la DIPJ, la Direction interrégionale de la police judiciaire. 

1 mort et 5 blessés

Le procureur adjoint de la République de Pointe-à-Pitre, Loïc Guérin, était sur place, hier soir, pour superviser ce début d'enquête. 
Plusieurs projectiles ont été retrouvées sur les lieux de l'homicide. 7 ou 8, selon le procureur.
Il y a aussi des victimes collatérales, puisque dans la soirée, 4 personnes se sont présentées à l'hôpital, souffrant de blessures causées par des balles. Des personnes qui étaient présentes sur les lieux. Une autre personne, qui se trouvait à bord d'une voiture et suivait le tireur, a reçu deux balles. 

Hier soir, la victime n'avait pas encore été identifiée. 

Les témoins ont quitté les lieux

Il y avait beaucoup de monde sur place, au moment des faits, ce dimanche soir. Le parc d'activités de Providence aux Abymes, est un lieu connu pour accueillir des runs sauvages, courses entre véhicules. Selon Loïc Guérin, lorsque les forces de police sont arrivées, les personnes présentes étaient parties. Il n'y avait donc pas de témoins, hier soir. Le procureur adjoint n'exclut pas de lancer un appel à témoins très prochainement. 

Il y a eu deux homicides en 24 heures, et plusieurs agressions graves, "toujours assez systématiquement avec des auteurs qui sont sous l'emprise de l'alcool ou des stupéfiants. Ces conduites addictives causent un réel trouble à l'ordre public et des dommages tout à fait préjudiciables" explique le procureur adjoint. 
Publicité