publicité

Il fait chaud au CHU !

Le CHU et la galère quotidienne pour le personnel, pour les malades et pour ceux qui les visitent : un seul des quatre ascenseurs de la tour Nord fonctionne actuellement. Et dans les chambres, la chaleur est étouffante.

  • Franck Aristide
  • Publié le
Quotidien particulièrement difficile pour ceux qui travaillent, ou qui sont soignés au Centre hospitalier de Pointe-à-Pitre... Et aussi pour ceux qui viennent y visiter leurs proches… A la chaleur due au système d’aération qui ne fonctionne plus, s’ajoutent aujourd’hui des pannes d’ascenseur, avec des conséquences sur l’efficacité des soins fournis.

Ascenseurs en panne

Dès le rez-de-jardin, une pancarte annonce la couleur : des quatre ascenseurs de la tour Sud, il n'en reste plus qu'un en état de marche. Les deux dédiés aux malades sont en panne depuis l'incendie. Et des deux autres, généralement consacrés au public, seul le dernier arrive encore à se hisser du rez-de-chaussée au 9ème étage. Et comme, il ne peut accueillir qu'un seul lit de malade à la fois, le matin, il y a parfois embouteillages, lorsqu'il s'agit d'emmener des patients d'un service à l'autre, notamment, pour réaliser leurs examens.
A partir de 13 heures, à partir de l'arrivée des familles de patients en visite, la donne se complique singulièrement. A la porte de l'ascenseur, c'est un peu comme devant celle d'un métro parisien, à l'heure de pointe. Il faut jouer des coudes pour espérer le prendre et cela jusqu'à 18 heures. Les soignants, eux, espèrent juste ne pas être confrontés à une urgence nécessitant un changement d'étage rapide durant ce laps de temps.

Climatisation en panne

Et côté aération du bâtiment, avec l'arrivée des fortes chaleurs, dans les chambres privées de climatisation, pour éviter la fournaise, les malades apportent leur propre ventilateur. Car, les souffleurs, installés à l'entrée des couloirs ont bien du mal à refroidir des pièces positionnées sur les côtés.

Sur le même thème

  • santé

    CHU de Pointe-à-Pître/Abymes : Les inquiétantes conclusions

    Une mission d’expertise a été menée, par le cabinet « Indigo » depuis le 24 septembre 2018, pour s’enquérir des conditions de travail, de la santé et de la sécurité des agents, ou encore des conditions d’accueil des patients. Une enquête de terrain qui révèle des informations plutôt inquiétantes…
     

  • santé

    Zika : les avancées de la recherche

    Des chercheurs de Guadeloupe épaulés par d'autres équipes françaises ont publié vendredi dernier une étude qui lève le voile sur les effets à long terme du virus du Zika. Le virus est certes bien connu mais la fréquence d'apparition des complications neurologiques étaient encore un mystère.

  • santé

    « Le service public hospitalier est en danger »

    C’est en tout cas l’un des sentiments qui ressortent du sondage mené par la Fédération Hospitalière de France. 6.000 personnes ont répondu à cette consultation dans l’hexagone mais aussi outre-mer. Le manque de moyens réservés à la santé inqiète en Guadeloupe 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play