guadeloupe
info locale

" Il faut sauver ma belle sœur !"

santé
Évacuation sanitaire
Une évacuation sanitaire par avion
Une jeune femme dont le pronostic vital est engagé doit être évacuée d’urgence vers Paris pour une délicate opération du foie. Mais, pour le moment, il n’y a pas d’oxygène dans les avions d’Air France assurant la liaison Pointe-à-Pître/Orly
Une terrible histoire qui souligne les dysfonctionnements de la continuité territoriale pour la santé. Une femme, gravement malade attend depuis plusieurs jours un transfert sanitaire vers l’Hexagone pour procéder à une opération chirurgicale complexe. Malheureusement, ce transfert sanitaire n’a pas pu être effectué parce qu'il n’y a pas d’oxygène dans les avions habilités à le faire. Air France qui doit assurer ce vol n’a pas de dispositif oxygène dans ses avions au départ de la Guadeloupe, le dispositif est en Guyane selon les proches de la malade. Du coup ses espoirs de survie s’amenuisent. La suite, c'est sa belle soeur qu ila raconte : 

VOIR : Marie-Laure Ciprien
©guadeloupe

Une évacuation sanitaire est tres couteuse, entre 9 et 40.000 euros par patient.. 180 sont réalisées chaque année en Guadeloupe.  Les territoires ultramarins sont les seuls concernés en France…Hors les moyens n’y sont pas…

Docteur Patrick Portécop, chef du SAMU 

Patrick Portecop, Chef du SAMU Guadeloupe

Malgré tout la mobilisation est vraiment réelle pour tout faire pour sauver la vie de la petiente 
 

Patrick Portecop, Chef du SAMU Guadeloupe

Dans un communiqué la compagnie Air France assure avoir fait tout le nécessaire pour affréter le matériel – civières et kits oxygène – depuis la métropole afin que cette passagère puisse effectuer son transfert sanitaire dés ce samedi 10 juin. 


VOIR AUSSI :
©guadeloupe

 

Publicité