publicité

Il faut sauver la mangrove de Jarry

 Le Conservatoire du Littoral ne veut plus de ces panneaux publicitaires qui défigurent le paysage. Il a entamé une opération pour supprimer 50 panneaux illégaux dans la zone de Jarry pour mieux protéger cet espace naturel.

© R. Lami
© R. Lami
  • FJO avec M-L. Plaisir et R. Lami
  • Publié le , mis à jour le
Jarry est le poumon économique de la Guadeloupe. Chaque jour, ce sont plus de 30 à 40 000 véhicules qui circulent dans la zone. C'est aussi le lieu où l'on compte un important réservoir d'oxygène, la mangrove de la Voie Verte.
Anciennement, plusieurs parties de cette zone industrielle et commerciale, étaient comprises dans ce qui s'appellait "les mangroves de Jarry. Mais la progression rapide de l'aménagement a eu tôt fait de restreindre cette zone pour ne plus vraiment compter que sur l'espace de la Voie verte. La mangrove de Jarry est passée de 800ha dans les années 50 à 200ha aujourd'hui.
© R. Lami
© R. Lami
Pour le Conservatoire du Littoral qui a récemment acquis la compétence sur ces territoires, il faut faire vite pour protéger ce qui reste de cette mangrove. Toutes les actions sont donc bonnes à mener en ce sens. Avec l'aide de l'ONF, le conservatoire a décidé d'y interdire les panneaux publicitaires et d'y apposer des panneaux "verts" qui informent sur la qualité de cet espace, souvent mal connu par tous ceux qui le traversent. 
PIERRE COQUELET CHARGE DE PROJET PLAN D ACTION FONCIER
Ce ne sera pas l'unique action. La promotion du développement durable auprès des entreprises est aussi une nécessité. La gestion du risque industriel et le domaine des transports présentent aussi des enjeux important sur la zone.

VOIR AUSSI 
PROTEGER LA MANGROVE DE JARRY

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play