publicité

Il y a deux ans, dans la nuit du 5 au 6 septembre 2017 l’ouragan Irma semait le chaos sur les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy

Ce n’est pas un heureux anniversaire ! L'ouragan a fait 11 morts sur l'île de Saint-Martin. Irma est l'un des ouragans les plus puissants jamais observés dans l'Atlantique avec Dorian qui vient de réduire à néant les îles Abacos au nord des Bahamas.
 

© Steeve Prudent
© Steeve Prudent
  • P. Robert
  • Publié le , mis à jour le
Au matin du 6 septembre 2017, Saint-Martin était à genou. En 2019, elle est debout mais avec quelques courbatures. Selon la CCI, la chambre de commerce et d’industrie de Saint-Martin, il y a maintenant plus de créations d’entreprises que de fermetures ou de mises en sommeil.
Les professionnels ont souvent ajouté des activités à leur activité première pour survivre après Irma. Le problème c’est que les lignes de téléphone fixes fortement endommagées par Irma n’ont pas été reconstituées et internet fonctionne mal. Reste donc la téléphonie mobile.
 

Le secteur touristique relève la tête.


Mais tous les hôtels n’ont pas rouvert. Lenteurs administratives, montages de dossier FEDER, retard dans les versements d’indemnités par les assurances… Selon l’association des hôteliers de Saint-Martin, un gros complexe de 250 chambres rouvrira normalement début 2020. Un autre n’entamera ses travaux que dans 4 à 5 mois. Un 3ème hôtel de référence a été complètement soufflé et n’aurait pas de projet de reconstruction. La situation est donc encore disparate. Sans compter les locations saisonnières, ce sont tout de même 1.200 chambres qui seront disponibles en mars 2020 sur les 1500 d’avant Irma. Et les chantiers de rénovation ont contraint les hôteliers à monter en gamme.

Une rentrée scolaire, deux ans après Irma


En cette semaine de reprise, 2 écoles primaires ont reporté leur rentrée d’une semaine à Sandy Ground et Concordia en raison de travaux inachevés. Le lycée professionnel est lui aussi en cours de finition. Le plus problématique c’est la Cité scolaire Robert Weinum. Elle héberge les élèves du collège Soualiga de Cul de sac mais il manque toujours de places.
La collectivité de Saint-Martin doit installer de nouvelles salles préfabriquées. Et il en sera ainsi jusqu’en septembre 2022, année de livraison du nouveau collège. Des conditions d’enseignement et d’apprentissage loin d’être optimales, selon le SNES-FSU à Saint-Martin. Sachant que de nombreux établissements scolaires n’ont toujours pas accès à l’eau potable.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play