publicité

L’Impôt à la source fait l’objet de tergiversations à 4 mois de son application au 1er janvier 2019.

Le prélèvement à la source, le dossier est sensible. Ces derniers jours il y a eu plusieurs cafouillages du gouvernement voire même du président de la République.

 

  • C. Borda
  • Publié le
Finalement le mot d’ordre du gouvernement c’est que tout est fin prêt pour le 1er janvier 2019 pour ce prélèvement de l’impôt sur le revenu directement sur les salaires.
Un discours qui tranche avec les allers et retours de la semaine dernière, Emmanuel Macron, le président de la République a même laissé sous-entendre une éventuelle suspension de la mesure.
Des cafouillages qui ont laissé penser que l’Etat était prêt à abandonner ou repousser ce prélèvement à la source. Une situation confortée par une note interne de la Direction Générale des Finances Publiques qui a souligné les nombreux bugs informatiques et couacs qui se sont multipliés durant la phase de tests. Pour l’avocate fiscaliste, Isabelle Michel-Gabriel, malgré ce nouvel élément de langage, le flou demeure.

Maître Isabelle Michel-Gabriel, avocate fiscaliste

1 535 988 721

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play